Theresa May première ministre de la Grande-Bretagne d’ici mercredi

La course à la succession de David Cameron a connu lundi un rebondissement spectaculaire avec son départ annoncé pour mercredi et le retrait de la secrétaire d’État à l’Énergie Andrea Leadsom, laissant la ministre de l’Intérieur Theresa May seule en lice pour devenir celle qui devra gérer le Brexit.

Andrea Leadsom, une pro-Brexit, a jeté l’éponge lors d’une brève allocution devant la presse à Londres, seulement quatre jours après avoir été sélectionnée par les députés pour concourir aux fonctions de leader du parti conservateur et de premier ministre britannique.

Reconnaissant que Mme May avait recueilli davantage de soutien de la part des parlementaires tories, Andrea Leadsom s’est rangée derrière elle.

Theresa May

Theresa May

« Elle est idéalement placée pour mettre en oeuvre le Brexit de la meilleure manière possible pour les Britanniques et elle a promis qu’elle le ferait », a déclaré la secrétaire d’État.

Alors que les deux femmes auraient dû être départagées cet été par un vote des 150 000 adhérents du parti, ce retrait laisse à Mme May le champ libre pour succéder au premier ministre David Cameron, qui avait annoncé sa démission le 24 juin, peu après l’annonce du résultat du référendum sur l’UE.

La confirmation de sa nomination à la tête des Tories doit toutefois faire l’objet de consultations au sein du parti, a précisé l’un de ses responsables, Graham Brady.

Pressé de questions pour savoir si Mme May pouvait être désignée première ministre dans la journée, ou d’ici la fin de la semaine, M. Brady a refusé de s’avancer.

Les conservateurs britanniques avaient annoncé vouloir désigner leur nouvelle dirigeante le 9 septembre, mais le processus de nomination devrait être désormais significativement accéléré.

Source : AFP

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.