Putsch avorté en Turquie: Au moins 265 morts, 2839 militaires arrêtés

Le premier ministre turc a annoncé samedi à la mi-journée l’échec de la tentative de putsch de militaires rebelles, qui a fait au moins 265 morts, mais le président Recep Tayyip Erdogan exhortait ses sympathisants à rester dans les rues pour faire face à toute « nouvelle flambée ».

La situation est « entièrement sous contrôle », a affirmé le premier ministre Binali Yildirim devant la presse, faisant par ailleurs état d’un bilan humain très lourd à l’issue d’une nuit d’affrontements violents à Ankara et Istanbul entre les rebelles, les forces loyalistes et des dizaines de milliers de personnes descendues dans les rues.

L’accès à une base abritant des armes nucléaires américaines bloqué, l’électricité coupée

Toute entrée ou sortie de la base d’Incirlik, dans le sud de la Turquie, a été interdite par les autorités militaires locales, a rapporté le consulat américain. Cette base stratégique de l’OTAN abrite des armes nucléaires américaines.

«Les autorités locales empêchent tous les mouvements dans et hors de la base aérienne de Incirlik. L’électricité a aussi été coupée», a indiqué le consul américain à Adana, dans un communiqué. «Veuillez éviter la base aérienne jusqu’à ce que les opérations normales aient été restaurées», ajoute le texte sans donner plus d’explication.

Selon la chaîne d’actualité américaine CNN, l’espace aérien au-dessus de la zone a lui aussi été fermé.

Les autorités turques ont indiqué à leurs homologues américains que l’espace aérien restera fermé jusqu’à ce que les autorités turques ne reprennent le contrôle total de la situation régional, après la tentative de coup d’Etat qu’a vécu le pays le 15 juillet.

Mises à jour

10h21 : La tentative de putsch a été mise en échec, plus de 265 morts.

10h05 : 104 putschistes ont été abattus, selon l’armée.

10h02 : La tentative de putsch a été mis en échec, annonce le chef de l’armée par intérim.

10h01 : La présidence exhorte les Turcs à rester dans les rues, met en garde contre une « nouvelle flambée ».

8h52 : Le bilan monte à 90 morts et 1.154 blessés, selon l’agence de presse progouvernementale Anadolu.

8h47 : 200 soldats, retranchés à l’état-major, se sont rendus aux autorités.

8h36 : Le nombre de militaires arrêtés monte à 1563.

7h40 : Le chef d’état-major des armées turques, le général Hulusi Akar, a été libéré des militaires putschistes qui le retenaient sur une base aérienne située dans la banlieue d’Ankara samedi et conduit dans un lieu sûr, ont rapporté les chaînes de télévision. Le sort du général, remplacé peu auparavant par un général d’armée car il était incapable de remplir ses fonctions, était devenu un mystère, le président turc Recep Tayyip Erdogan déclarant ne pas savoir où il était retenu.

7h : Un total de 754 militaires ont été arrêtés en lien avec le putsch d’un groupe de soldats rebelles en Turquie qui semblait être maté samedi matin mais qui a coûté la vie à au moins 60 personnes, a indiqué samedi l’agence de presse progouvernementale Anadolu sur base d’informations du ministère de la Justice. En outre, cinq généraux et 29 colonels ont été démis de leurs fonctions sur ordre du ministre de l’Intérieur Efkan Ala, a précisé l’agence.

6h20 : Le Premier ministre turc Binali Yildirim a convoqué une session extraordinaire du Parlement samedi après-midi. Le chef du gouvernement a demandé à tous les partis d’être présents, indique l’agence Anadolu. M. Yildirim a également annoncé la nomination d’un nouveau chef d’état-major par intérim, pour remplacer le général Hulusi Akar qui serait prisonnier des militaires auteurs de la tentative de putsch en Turquie.

5h52 : Les militaires qui avaient pris possession du pont abandonnent leurs positions, peut-on voir sur des images de CNN. Ils se rendent les mains en l’air.

Sources : AFP/Reuters/AP

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.