Jean-Claude Junker accuse Nigel Farage et Boris Johnson d’être des « lâcheurs non patriotes »

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Junker a brocardé devant le Parlement européen les «tristes héros» que sont pour lui Nigel Farage et Boris Johnson : tous deux ont quitté leur poste après avoir fait sortir le Royaume-Uni de l’UE.

«Je constate seulement que les héros rayonnants du Brexit d’hier sont les tristes héros d’aujourd’hui. Ceux qui ont provoqué ce résultat en Grande-Bretagne quittent la scène les uns après les autres: Johnson, Farage, d’autres. Ce sont à proprement parler des rétro-nationalistes, pas des patriotes. Les patriotes ne quittent pas le navire quand la situation devient difficile, ils restent», a déclaré Jeane-Claude Junker devant les eurodéputés réunis à Strasbourg sous les applaudissements.

«Je ne comprends pas que le camp de ceux qui veulent quitter l’UE ait besoin de temps et de réfléchir avant de savoir ce qu’il faut faire. J’aurais pensé qu’ils avaient un plan, mais non, ils quittent le navire», a-t-il constaté en faisant allusion au souverainiste Nigel Farage et à l’ancien maire de Londres, Boris Johnson.

Le 4 juillet, Nigel Farage a démissionné de la présidence tête du parti europhobe et anti-immigration UKIP, en précisant que la «victoire du camp du « Leave » lors du référendum montrait que son ambition politique avait été atteinte».

Quatre jours plus tôt, Boris Johnson, chef de file de l’aile du Parti conservateur favorable à une sortie de l’Union européenne, avait lui aussi annoncé, à la surprise générale, qu’il renonçait à briguer la succession du Premier ministre conservateur, David Cameron.

Source : RT

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.