Donald Trump, la patate, héros d’un livre pour enfants

Un humoriste et comédien américain a fait de Donald Trump le héros d’un livre satyrique pour enfants, en vente à partir de mardi, qui représente le candidat républicain à la Maison-Blanche sous la forme d’une patate.

A Child’s First Book of Trump  (Le premier livre d’un enfant sur Trump) a été écrit par Michael Ian Black (44 ans), qui est aussi auteur de plusieurs ouvrages adultes. Il y présente Donald Trump comme un personnage en forme de pomme de terre, à la peau « orange vif », au visage « rond » et à la « fourrure complexe ».

Autre particularité physique de l’« American Trump », ses mains qui sont « tristement atrophiées », selon le livre édité par la maison américaine Simon & Schuster.

Le Trump de Michael Ian Black vit sur les écrans de télévision, se nourrit de dollars et veut apposer son nom sur tout ce qu’il touche.

trump patate 2

Pour arrêter cette créature qui se distingue par son « arrogance », sa « suffisance » et son « tapage intempestif », l’auteur suggère aux enfants d’« éteindre la télévision ». Car l’« Americus Trumpus » a une faiblesse : « Ignorer un Trump, c’est sa plus grande peur ».

« Sans le chaos, il rétrécit jusqu’à devenir un disque orange triste », explique le livre avec un style proche de celui de Dr Seuss (Theodor Geisel de son vrai nom), l’un des auteurs de littérature pour enfants les plus célèbres aux États-Unis.

Si le stratagème ne fonctionne pas, « j’entends qu’il n’y a pas de Trump au nord », conclut l’auteur, propos illustré par l’image d’Américains, valises en main, qui se dirigent en masse vers la frontière canadienne.

« C’est écrit avec le style d’un livre pour enfants, mais je pense que c’est plutôt un livre pour adultes », explique à l’AFP l’illustrateur Marc Rosenthal, qui a réalisé les dessins du livre. « J’ai essayé toutes sortes de formes et de corps. Cette forme de patate douce était la plus amusante », dit celui qui a dû boucler ses dessins en trois semaines alors que ce type de projet lui demande généralement quasiment un an. Il s’agissait de publier l’ouvrage avant la convention d’investiture républicaine, qui aura lieu du 18 au 21 juillet à Cleveland.

L’illustrateur qui a notamment été publié dans la prestigieuse revue The New Yorker ne voulait surtout pas approcher de trop près le personnage, faire « quelque chose qui lui ressemblerait vraiment ». « J’ai donc recouvert son visage de cheveux. Des cheveux, des sourcils et une bouche, c’est tout ce dont j’avais besoin », explique Marc Rosenthal.

Si d’autres hommes politiques pourraient faire des personnages de bande dessinée, selon le dessinateur, Donald Trump n’a pas d’égal. Il « est tellement au-delà de tout », dit-il.

Marc Rosenthal ne sait pas si l’homme d’affaires a eu vent du projet, mais il espère, en riant, qu’il « dira quelque chose de mal sur le livre ».

Source : AFP

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.