Daech menace d’attaquer plusieurs aéroports avant le 4 juillet

Les autorités britanniques et américaines estiment peu crédibles les menaces pesant sur les aéroports de Londres, New York et Los Angeles, rappelant que menacer d’attentats avant des dates symboliques faisait partie de la stratégie terroriste.

Cité par The Independant, un ministre britannique a affirmé que «toutes les mesures nécessaires» seront prises pour protéger la population après que des partisans de l’Etat islamique ont menacé d’attaquer plusieurs aéroports américains, ainsi que l’aéroport londonien d’Heathrow au cours du week-end des 2 et 3 juillet.

Un compte Twitter a notamment mis en garde les avions en partance de Londres-Heathrow à destination des Etats-Unis le 4 juillet, jour de la fête nationale américaine.

«Des dispositifs de sécurité renforcée seront placés dans les aéroports de Heathrow à Londres, mais aussi à l’aéroport international de Los Angeles ou encore à JFK à New-York», annonce le message, selon les observateurs du Site Intelligence Group.

L’Aéroport international John F. Kennedy (JFK) à New York et l’aéroport international de Los Angeles sont parmi les plus fréquentés du pays. Quant à celui de Londres-Heathrow, il est le plus grand aéroport du Royaume-Uni et l’un des plus fréquentés d’Europe.

Lord Ahmad of Wimbledon, sous-secrétaire d’Etat aux transports, a déclaré que la sécurité se trouvait à un niveau élevé au Royaume-Uni et que la menace terroriste restait sérieuse.

«Nous devons tous être vigilants face à la menace terroriste mondiale. Au Royaume-Uni, nous maintenons en permanence tous les aspects de la sécurité aéroportuaire et nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires internationaux pour atténuer les risques», a-t-il ajouté.

«Nous allons continuer à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la population, mais pour des raisons de sécurité, nous ne commentons pas en détail des mesures spécifiques ou des questions opérationnelles», a poursuivi Lord Ahmad of Wimbledon.

L’aéroport d’Heathrow a refusé de faire le moindre commentaire sur le sujet et n’a pas confirmé qu’il s’agissait de menaces venant de l’Etat isalmique (EI) ou de ses branches en Irak et en Syrie.

Les fonctionnaires de la sécurité des Etats-Unis ont annoncé quant à eux n’avoir aucune information pouvant suggérer une quelconque menace d’attaque terroriste.

Le FBI a d’ailleurs annoncé n’être au courant d’aucune menace spécifique ou crédible durant le week-end qui précède la Fête nationale, le 4 juillet aux Etats-Unis.

Brian Levin, du Centre pour l’étude de la haine et de l’extrémisme à l’Université d’Etat de Californie, a déclaré auLos Angeles Times que de telles menaces étaient assez communes dans le cadre d’un effort de propagande ayant pour but de répandre la peur.

Source : RT

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.