Viré car il ne pouvait pas télécharger Pokémon Go

Un jeune australien travaillant à Singapour a été licencié de son job à la suite d’un post publié sur les réseaux sociaux critiquant l’absence dans l’archipel du jeu Pokémon Go…

Recruté depuis une semaine comme consultant par un site internet d’immobilier , Sonny Truyen s’était plaint sur son compte Facebook de ne pas trouver dans ce « putain de pays » ce jeu vidéo très populaire. Le jeu vidéo Pokémon Go pour smartphones utilisant la géolocalisation et la réalité augmentée est devenu un vrai phénomène planétaire.

Sonny Truyen

Ses commentaires ont provoqué de vives réactions à Singapour, où nombre d’étrangers ont déjà perdu leur emploi pour avoir publié sur les réseaux sociaux des commentaires jugés désobligeants par des habitants de l’archipel.

Le patron du site qui a licencié l’Australien s’est excusé pour le comportement de son ex-employé et a appelé ses compatriotes singapouriens dans un blog à cesser de répandre des « messages de haine et de division », à la suite de l’incident.

L’affaire a même pris des proportions considérables. L’Australien a désactivé ses comptes sur les réseaux sociaux et s’est excusé via le site Mashable. « C’était un sale coup de ma part et une grande erreur de jugement que d’étiqueter de façon négative tout un pays au sujet de Pokémon. C’était vraiment très mal de ma part de rager de cette manière », a-t-il indiqué.

En 2014, un gestionnaire de fortune britannique avait été licencié et avait quitté le pays à la suite de commentaires raillant les banlieusards utilisant les transports publics à Singapour. Le jeune Australien semblait visiblement ignorer une règle d’or : ne jamais se moquer de Singapour lorsqu’on vit à….Singapour.

Catégorie de l'article:
Pure Folie
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.