Un volontaire, parti combattre Daech, joue à Pokémon Go sur le front

Un ancien marine américain aujourd’hui volontaire pour combattre Daech en Irak a provoqué un scandale en postant sur Facebook la photo d’un Pokémon attrapé via l’application Pokémon Go… sur le champ de bataille. Il invoque l’ennui.

Louis Park, un ex-marine retourné combattre en tant que volontaire en Irak vient de donner un nouveau coup de pub à l’application du moment : Pokémon Go, qui permet d’attraper les petits monstres en réalité virtuelle et qui fonctionne même sur le front irakien. Si, si.

Louis Park TWEET

L’homme de 26 ans en a fait la démonstration en postant sur les réseaux sociaux la photo d’un Pokémon attrapé à proximité de Mossoul : «Je viens juste de capturer mon premier Pokémon sur la ligne de front de Mossoul à côté de Teleskuf», a-t-il mentionné sous la photo qu’il a publié sur le réseau social Facebook.

pokemon go daech

Le jeune homme a téléchargé l’application lors d’un de ses séjours aux Etats-Unis. Et selon ce fan de l’univers des petits monstres, il est difficile d’en attraper sur le front.

L’histoire peut indigner. Mais, Louis Park a sa propre interprétation des événements : «La plupart des jours sont ennuyeux. Vous restez assis là à garder votre poste en attendant qu’il se passe quelque chose. Daech tire au mortier tous les jours mais nous n’avons eu que deux vraies attaques.» Selon lui, le problème touche particulièrement les vétérans volontaires, rapporte RT. Ils seraient souvent laissés sans tâche à accomplir.

pokemon go daech 2

Louis Park a depuis supprimé sa publication sur Facebook.

 

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure Délire
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.