Trois faits divers complètement délirants

Ivre, il se présente à la police et prétend avoir une ceinture d’explosifs

Un individu s’est présenté à l’accueil de l’hôtel de police de Charleroi (Belgique) dans la nuit de mardi à mercredi. Il a prétendu être porteur d’une ceinture d’explosifs. L’intéressé, complètement ivre, a été maîtrisé. Il sera poursuivi pour fausse menace d’attentat.

police Charleroi

Un homme de 58 ans est entré dans l’accueil de la tour de police de Charleroi, mercredi vers 01h00. Il a déclaré être porteur d’une ceinture d’explosifs et vouloir « tout faire péter ».  Les policiers locaux ont gardé leur sang-froid et ont pu maîtriser le suspect qui n’était détenteur d’aucune bombe. L’individu était par contre en état d’ébriété avancée et a été placé en cellule de dégrisement.

Un dossier a été ouvert pour fausse menace d’attentat.

Un chauffeur rend 187.000 dollars oubliés dans son taxi

Un conducteur de taxi septuagénaire a rapporté à la police de Boston quelque 187.000 dollars en liquide découverts dans un sac à dos laissé à l’arrière de son véhicule. L’argent appartenait à un sans-abri quadragénaire qui venait de toucher un héritage.

argent dollars

L’oubli accidentel s’est produit vendredi ou samedi, selon les versions. Raymond MacCausland, dit « Buzzy », âgé de 72 ans et chauffeur de taxi depuis une cinquantaine d’années, a découvert l’argent en regardant à l’intérieur du sac dans l’espoir de trouver un moyen d’identifier son propriétaire.

La police de Boston a pu vérifier que l’importante somme appartenait bel et bien à l’individu, dont l’identité n’a pas été dévoilée. Le passager négligent a laissé une récompense de 100 dollars au brave chauffeur de taxi.

Son père brûle ses plants de cannabis: il appelle la police

Un Australien en colère a contacté la police pour rapporter que son père avait mis le feu à ses plants de cannabis, rapportent les médias locaux.

La police a reçu un appel du fils outré. Son père avait apparemment arraché ses plants de cannabis avant d’y mettre le feu. « Le fils était indigné et enragé », a rapporté l’agent Louise Jorgensen aux médias locaux.

Le père, résidant dans la ville isolée de Humpty Doo dans le Territoire du Nord, affirme avoir fait partir en fumée les plantes illicites à la suite d’une nouvelle dispute avec son fils. Ce dernier a pour sa part expliqué avoir alerté la police car il était certain que mettre le feu à des plantes était un crime plus important que la possession de drogues.

cannabis

« Il lui a été demandé s’il était conscient que la possession de cannabis était illégale et qu’il pouvait être poursuivi. Il semble que la destruction de ces plants était bien pire à ses yeux que la possession », a expliqué Mme Jorgensen, qui a précisé qu’aucune charge n’allait être retenue à l’encontre du père ou du fils, les preuves ayant été détruites.

Sources : Belga/7sur7

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
Pure Délire
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.