Un noir américain demande aux racistes de lui payer son « retour en Afrique »

Les racistes utilisent souvent cette phrase « Go back to Africa » (« Rentre en Afrique ») et Larry Mitchell, un noir américain, prend cette « recommandation » très au sérieux. Ce cuisinier a initié une campagne de financement en ligne pour que les racistes l’aident à rejoindre l’Afrique. Un vrai coup de génie…

Depuis quelques jours, Larry Mitchell a lancé une campagne de crowdfunding à l’attention des racistes américains : ils sont tous invités à lui donner de l’argent pour qu’il « retourne en Afrique ». Lassé d’entendre cette expression débile des racistes , l’homme a décidé de l’appliquer à la lettre.

Le jeune homme a ainsi organisé une campagne de financement en ligne pour récolter la somme nécessaire qui lui permettra de « retourner en Afrique ».

Go back to Africa

« Si vous voulez que je retourne en Afrique, je serais heureux de le faire… Vous pouvez m’aider à faire de votre rêve et du mien une réalité… J’accepterais tous les dons du KKK, des skinheads ou de toute personne partageant des opinions semblables », peut-on lire dans la description du projet posté sur le site Gofundme et rapportée par la RTBF.

Notons que Larry vit dans l’état de l’Indiana, un des fiefs du Ku Klux Klan.  Il a confié au Washington Post avoir souvent été victime de racisme sur les réseaux sociaux où les propos xénophobes s’avèrent particulièrement graves.

« Après un combat de Floyd Mayweather ou après une victoire de Serena Williams, tu vas sur le Net et tu vois des gens publier des messages du type « rentrez en Afrique' », raconte Larry Mitchell. « Et plutôt que de rester en ligne à débattre avec eux, j’ai pensé à une manière plus fine de réagir ».

Et le succès est au rendez-vous. Son geste intelligent et pertinent fait grand bruit aux États-Unis. A peine une semaine plus tard, sa publication a déjà été partagée plus de 30 000 fois, et l’homme a reçu plus de 1100 dollars (il en réclame 100 000 pour partir).

Et ce sont les commentaires de soutien qui se multiplient sur le site. « Le Libéria t’attend », indique un certain Abe Lincoln. « Tu devrais déménager dans l’État de Washington, il y a moins de racistes et on serait ravis de t’avoir avec nous », lui conseille Will Morton. « Ne pars pas pour toujours mais voyage, explore. Je suis blanche et je suis navrée de voir comment les Afro-américains sont traités aux États-Unis… », lui confie Lisa Kenion. Plusieurs internautes ont salué le génie de l’homme.

tweet racisme indiana 2 tweet racisme indiana

Larry Mitchell qui a également lancé le hashtag #PutYourMoneyWereYourHateIs assure avoir suivi avec attention dès son plus jeune âge, sous l’impulsion de ses proches, l’histoire des Afro-américains.

Ces derniers temps, il affirme s’être plongé dans l’étude du mouvement Back to Africa apparu aux États-Unis dès le XVIIIe siècle. Pour ses théoriciens comme Thomas Jefferson, renvoyer les noirs en Afrique était le meilleur moyen de réduire à zéro la population non-blanche des États-Unis. Mais le mouvement a plus tard été dévoyé par des partisans du panafricanisme pour lesquels le retour en Afrique des Afro-américains était considéré comme la solution qui leur permettrait d’échapper à l’oppression subie en Amérique, explique Mashable.

Sollicité par de nombreux médias, Larry commence à envisager sérieusement, avec l’argent récolté, de se voyager en Afrique, là où il n’a jamais été.

Pour rappel, une vidéo filmée en marge du discours de campagne de Donald Trump avait fait le tour des réseaux sociaux. On y voit un homme blanc crier sur une femme noire : « si tu te considères comme une ‘afro-américaine’, rentre en Afrique. »

 

Catégorie de l'article:
Pure Buzz
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.