Eurovision 2016 : les 5 chansons et pays favoris du concours

Comme chaque année, le concours de l’Eurovision est l’occasion de lancer les paris et de faire des pronostics. Certains candidats sont plus plébiscités par les bookmakers et les réseaux sociaux . Si le candidat Russe est le grand favori, de nombreux autres candidats sont en mesure de le concurrencer.

Parmi les 26 finalistes, 25 Européens et une Australienne, les parieurs misent sur une star venue du froid: le Russe Sergueï Lazarev, populaire dans son pays et dans beaucoup d’autres à l’Est, après une carrière déjà bien remplie de chanteur, acteur et présentateur télé.

Le jeune homme 33 ans qui s’est souvent exprimé contre le climat homophobe en Russie a tout ce qu’il faut pour inscrire son nom au palmarès: une chanson pleine d’énergie (« You Are the Only One »), un numéro impressionnant visuellement et de l’aisance en anglais.

Ses grands rivaux seront l’Australie, la Bulgarie, la France et… l’Ukraine, qui a pris un parti résolument politique.

Cette dernière sera, en effet, représentée par Jamala, Tatare de Crimée de 32 ans, qui évoque avec le titre « 1944 » la déportation par Staline de son peuple, dont sa bisaïeule. Elle chantera en anglais, et en tatare.

La Bulgarie sera représentée par Poli Genova qui connaît bien le concours Eurovision. Elle a, en effet, déjà défendu les couleurs son pays en 2011. Mais à l’époque, elle n’avait pas dépassé le stade des demi-finales.  Cette année, elle n’a pas connu la même déconvenue avec If Love Was A Crime, qu’elle a coécrit avec des auteurs et compositeurs suédois . Et elle a toutes ses chances, selon les pronostics.

Pour sa deuxième participation, l’Australie arrive pleine d’ambition, avec Dami Im, née en Corée du Sud il y a 27 ans. Si son « Sound of Silence » l’emportait, la famille Eurovision irait peut-être faire la fête en Australie en 2017. Pourquoi ce pays (qui n’est pas Européen) est présent dans ce concours? Eh bien sachez qu’il avait été invité, en 2015, à titre exceptionnel. Or en Australie, le programme a cartonné et le candidat australien a obtenu une très belle cinquième place. L’Union européenne des radios-télévisions lui a donc proposé de remettre le couvert cette année.

La France, qui n’a plus gagné depuis une éternité, a dopé ses chances en sélectionnant un artiste qui a fait ses preuves à la télé: Amir, 31 ans, qui a à son actif deux émissions, la version israélienne de Nouvelle Star et The Voice en France. Vamos Amir!

Cependant, ces pronostics ne sont pas infaillibles (loin de là) et la Suède, par exemple, est  plébiscitée par les bookmakers, et pourrait remporter son deuxième Eurovision d’affilée. L’Italie est également  à prendre au sérieux avec sa star Francesca Michielin et la Pologne qui peut lui voler la vedette.  L’Arménie et la Lettonie ont également leurs chances avec des morceaux moins consensuels et plus originaux.

Un coup de cœur spécial (et subjectif) pour la participante arménienne, une candidate somptueuse avec une voix puissante. On lui prédit une grande carrière internationale après ce concours.

Catégorie de l'article:
Pure Vidéo
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.