Une députée irakienne rachète une à une les femmes yézidies enlevées par Daech

Héroïne – Ce nom vous dit peut-être quelque chose : Vian Dakhil. Cette grande dame a été la première personne à alerter le monde sur les massacres commis par les barbares de Daech contre les Yézidis, une minorité confessionnelle appartenant au groupe ethnique kurde.

Son intervention forte et émouvante au parlement irakien a ému et interpellé ceux qui faisaient semblant de ne pas savoir. Celle qui est « désormais la femmes la plus recherchée en Irak par l’EI » ne se contente pas de pleurer et d’implorer.

Vian Dakhil parle…et agit pour venir en aide aux femmes de la communauté yézidie, portées disparues car enlevées par Daech et mariées de force, ou réduites à des esclaves sexuelles.

Cette héroïne des temps modernes a décidé de racheter, une par une, ces victimes. Pour chaque rescapée, la députée Irakienne doit payer entre 4.000 et 6.000 dollars et « un peu moins pour les enfants », a-t-elle indiqué au journal suisse Le Temps. Ils sont encore 2.200 à être retenus en captivité.

Son opération de sauvetage est un combat de tous les instants. Elle s’occupe de tout et c’est sur son numéro personnel qu’elle reçoit les appels à l’aide, les cris de détresse ou les demandes de rançon, comme elle l’a confié au journal.

Un courage absolu et une détermination admirable hantent cette femme exemplaire.

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure TOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.