Un logiciel pour traquer les tricheurs et les «écrivains fantômes»

Une start-up Suisse, OrphAnalytics, vient de développer un outil capable de détecter les copies suspectes. La haute école spécialisée de Suisse occidentale teste le programme depuis le début de l’année. Ce nouvel outil s’annonce prometteur, révèle la RTS sur son site.

Dans la série «House of Cards», le président américain Franck Underwood engage un célèbre écrivain comme «nègre littéraire» pour vanter son programme de lutte contre le chômage. Ce personnage sulfureux n’est pas le seul: en Suisse, certains étudiants recourent également à des prêtes-plumes pour rédiger leurs travaux académiques. Plusieurs centaines d’entre eux ont acheté leur travail académique l’année dernière en Suisse, a révélé lundi une enquête de SRF. Notons également qu’un célèbre film « The Ghost Writer » avec Ewan McGregor et Pierce Brosnan s’est penché sur l’histoire d’un ancien Premier ministre britannique qui fait appel à un écrivain fantôme pour rédiger ses mémoires.

Le célèbre film The Ghost Writer a traité la problématique du recours aux écrivains fantômes

Le célèbre film The Ghost Writer a traité la problématique du recours aux écrivains fantômes

Afin de détecter les copies suspectes, la société a développé un outil capable de détecter les copies suspectes, comme le raconte la RTS. De quelle manière? Le logiciel analyse la construction des phrases, la fréquence et la longueur des mots ou encore les effets de style. «Quelques pages suffisent» pour authentifier l’auteur d’un document, avance la start-up sur son site web.

La saga «Millenium» passée au peigne fin

Pour tester la pertinence de son outil, la start-up a analysé la célèbre saga littéraire «Millenium». Les trois premiers romans avaient été rédigés par Stieg Larsson, mort en 2004. En 2015, en prenant la relève pour un quatrième tome, l’écrivain David Lagercrantz devait relever un périlleux défi: ne pas trahir l’œuvre originale et fondre son écriture dans celle du maître.

la série millenium

Mais le logiciel d’OrphAnalytics n’est pas dupe. L’analyse des ouvrages montre que les trois premiers textes empruntent le même style d’écriture alors que le quatrième roman se détache nettement. Plus surprenant, d’autres livres de David Lagercrantz – comme celui qui raconte le parcours du mathématicien Alan Turing – rejoignent l’empreinte stylistique du dernier «Millenium».

Cet outil mettra-t-il fin à la triche universitaire? La Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale (HES SO) teste en tout cas le programme depuis le début de l’année. Le programme n’est toutefois pas un outil miracle : Il ne donne pas une preuve irréfutable de ghostwriting mais permet de mettre en avant les textes suspects, rapporte la RTS.

Si cette question vous intéresse nous vous suggérons de lire « Roman nègre » (Grasset, 2008) de l’excellent Dan Frank qui vous entraînera dans les coulisses de ce monde méconnu du grand public.

Catégorie de l'article:
Pure TOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.