«Panama Papers»: les tweets ironiques de l’ex-trader Jérôme Kerviel

Les révélations historiques et fracassantes de «Panama Papers» représentent une occasion inespérée pour les victimes – avérées ou non – du système banquier et financier actuel de s’exprimer. Parmi elles, le trader Jérôme Kerviel qui a tenu à  se moquer de son ex-employeur , la Société Générale, à coups de tweets ironiques.

L’ex-trader, qui se dit victime d’un système bancaire frauduleux dont il est le bouc émissaire, n’a pas boudé son plaisir aujourd’hui sur les réseaux sociaux.

En effet, quelques heures seulement après la publication de ces révélations suivie de la divulgation de la liste des personnalités et des institutions soupçonnées de fraude fiscale, Jérôme Kerviel a tenu à adresser un message à son ex-employeur sur Twitter : « Je souhaite une bien belle semaine @SocieteGenerale ainsi qu’à ses conseils » suivi des hashtags #panamapapers #PanamaLeaks.

Celui qui a souvent prétendu avoir été manipulé par la Société Générale et qui vit depuis plus de huit ans au cœur de l’un des plus grands scandales de la finance mondiale, a tenu à rappeler que les pratiques de son ex-employeur ont été dénoncées dans l’enquête internationale coordonnée par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) divulguée hier puisque l’établissement figure dans la liste des 10 banques françaises qui ont le plus fait appel à des sociétés offshore pour leurs clients.

« On s’est aperçu que [la Société générale] administrait des sociétés au Panama, aux îles Vierges britanniques et aux Seychelles », a détaillé ce lundi sur RTL Elise Lucet, la rédactrice en chef de Cash Investigation, dont le numéro diffusé mardi soir sur France 2 sera consacré aux « Panama Papers », a indiqué 20minutes.

Catégorie de l'article:
Pure TOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.