Noirebnb, l’alternative non-discriminatoire à Airbnb

Un entrepreneur américain  vient de lancer Noirebnb. Ce site de location est dédié aux personnes de couleur et autres voyageurs victimes de discrimination sur Airbnb…

La discrimination sur Airbnb est avérée. Début juin , la plateforme de location de logements a, elle-même,  annoncé avoir lancé une enquête pour prévenir les comportements discriminants , et ce, suite à la signalisation de plusieurs cas de racisme notamment envers des clients noirs. Mais cette polémique ne date pas de début juin et Airbnb semble avoir mis du temps à prendre cette affaire au sérieux.

En effet, plusieurs voyageurs ont déjà fait part de leurs expériences en prouvant leurs déconvenues grâce à des captures d’écran et messages contenant des propos plus racistes. On peut ainsi citer le cas d’une étudiante nigériane qui s’était vue refuser une réservation en raison de sa couleur de peau ou une internaute qui a expliqué qu’une logeuse avait refusé de l’accueillir parce qu’elle est transsexuelle. Cette dernière a également assuré avoir alerté les responsables du site l’an dernier, en vain.

«Je n’aime pas les nègres, je vais donc annuler ta réservation.» Et d’ajouter: «Trouve un autre endroit pour reposer ta tête de négresse.» Sur Twitter, de nombreux membres de la plateforme ont réagi avec le hashtag #AirbnbWhileBlack («Airbnb quand on est Noir»), souligne Le Figaro.

racisme aribnb

Un autre internaute noir a tweeté : « J’ai créé un faux profil, en tant qu’homme blanc j’ai été immédiatement accepté. »

racisme aribnb 1

Face à ce constat alarmant et inquiétant, une plateforme à destination d’une clientèle afro-américaine : Noirebnb.com. Le créateur de cette dernière, Rohan Gilkes, explique avoir eu l’idée après n’avoir pas réussi à louer une maison dans l’Idaho, tandis que son ami blanc a pu le faire aux mêmes dates.

Mais avant de lancer sa plateforme, Rohan a essayé de contacter Airbnb et sa plainte est tombée dans l’oreille d’un sourd. Il a ensuite écrit une lettre ouverte publiée sur la plateforme Medium qui a levé le voile sur son expérience et celle des nombreux autres utilisateurs d’Airbnb. « Ils ont fini par me contacter et ils se sont excusés, mais j’ai trouvé que c’était trop peu et trop tard pour être honnête », a-t-il expliqué à Konbini.

Airbnb, qui compte désormais plus de 1,5 million d’annonces dans 190 pays, a annoncé l’ouverture d’une enquête interne auprès de ses utilisateurs mais plusieurs internautes ont dénoncé son manque de réactivité .

 

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
Pure TOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.