France : une campagne contre les discriminations à l’embauché liées à l’origine

«Les compétences d’abord»: le gouvernement a lancé lundi une campagne de sensibilisation aux discriminations à l’embauche liées à l’origine, pour lutter contre le «sentiment d’humiliation» des jeunes diplômés des quartiers populaires.

A partir de mardi et pendant 15 jours, près de 2.000 affiches seront déployées en France, avec pour slogan «les compétences d’abord».

Chaque affiche fusionne les visages d’un candidat blanc et d’un candidat de couleur. Au visage blanc est associée une réponse positive de recruteur – »’bienvenue dans l’équipe», «à demain», «vous commencez lundi» -, au visage de couleur une réponse négative – «on vous rappelle», «désolé, on ne cherche personne», «vous n’avez pas le profil».

Ces discriminations ne sont pas la conséquence de politiques de recrutement ouvertement racistes ou sexistes, mais de successions de petites décisions, de préjugés, parfois de petites lâchetés», a estimé la ministre du Travail Myriam El Khomri lors du lancement de la campagne.

Selon une étude de l’Institut Montaigne, les hommes perçus comme musulmans pratiquants ont quatre fois moins de chances d’être convoqués en entretien d’embauche que les hommes perçus comme catholiques pratiquants.

Au terme de l’expérience, le ministère demandera aux entreprises fautives de mettre «en oeuvre des plans d’action très concrets», selon Myriam El Khomri. «Je serai intraitable et je n’hésiterai pas à diffuser les noms publiquement en cas d’immobilisme ou de mesures purement cosmétiques», a-t-elle prévenu.

 

Catégorie de l'article:
Pure TOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.