Eurovision : Jamala, cette Tartare de Crimée qui défie le Kremlin

L’Eurovision débarque en mai prochain et comme chaque année, certains candidats se démarquent. Il faut dire qu’incidents et polémiques sont légions dans cette compétition ultra-Kitch et politisée.

Pour cette édition , c’est Susana Jamaladinova (alias Jamala), qui représentera l’Ukraine avec la chanson « 1944 » évoquant la déportation des Tatars en Crimée par Staline durant la Seconde Guerre mondiale, qui fait parler d’elle. La chanteuse a la voix puissante est elle-même une Tartare de la péninsule annexée par Poutine et cette participation est un symbole très fort. Jamala est très appréciée par plusieurs médias Européens anti-Poutine qui ne cachent pas leur admiration pour l’engagement et la détermination de cette jeune femme.

Nul besoin de souligner que cette initiative fâche Moscou et que la chanteuse risque de se voir privée de cette participation. En effet, ce choix  pourrait être remis en cause mi-mars par les garants du respect du règlement du concours.

jamala eurovision

Susana Jamaladinova représentera l’Ukraine à l’Eurovision 2016

Rappelons qu’n 2009, le concours avait déjà sérieusement critiqué la chanson de la Géorgie “We don’t wanna put in”, dont le titre jouait sur les mots (« put in » et Poutine se prononcent de la même manière en Anglais) et pouvait être compris comme un rejet direct du président russe Vladimir Poutine. La télévision publique géorgienne avait alors refusé toute modification de la chanson et décidé de se retirer du concours.

Politique et chanson sont loin d’être le créneau de ce concours où la géopolitique l’emporte souvent sur la musique.

 

Mots clés:
· · · ·
Catégorie de l'article:
divertissement · Pure TOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.