Amputé des deux pieds, un alpiniste veut relever un incroyable défi

Son amour pour les sommets lui a valu d’être amputé des deux pieds, mais l’alpiniste équatorien Santiago Quintero compte bien être le premier à vaincre le deuxième plus haut sommet du monde, sans renfort d’oxygène et avec prothèses.

Malgré son handicap, celui qui se qualifie de « miracle vivant » ne se pose pas de limites malgré la perte de la moitié de ses pieds, gelés en janvier 2002 lors de l’ascension de l’Aconcagua, et terminé en soins intensifs après l’Everest en 2013.

Santiago Quintero, 41 ans, a dû être amputé de plus de la moitié du pied droit et la moitié du gauche, le 18 mars 2002. Sa passion lui a donc coûté très cher mais il ne l’abandonne pas pour autant. Interviewé par l’AFP, il a confié « sans la montagne, je préfère ne pas vivre ».

Santiago Quintero 1

Fort de cette détermination, l’Equatorien se prépare maintenant à affronter pour la seconde fois le K2, sommet du massif du Karakoram, qui culmine à 8.611 m à la frontière entre la Chine et le Pakistan, et considéré comme le plus compliqué du monde. Son projet est d’escalader avec prothèses d’ici 2019 les 14 principales montagnes dépassant les 8.000 m, appelées aussi les « Huit-Mille ». Il s’est déjà mesuré au K2 en 2009 mais a dû renoncer « si près du sommet », raconte l’AFP.

Santiago Quintero 2

Son destin a basculé à cause de 100 dollars. Son amputation après l’Aconcagua est due , en effet, au fait qu’il lui avait alors manqué cette somme pour acheter des couvre-bottes imperméables, qui lui auraient évité d’avoir les pieds mouillés par la neige, puis gelés. Il a ensuite dû attendre cinq ans des prothèses spéciales avec lesquelles il a depuis conquis sept des 14 « Huit-Mille », dont l’Everest suivi du K2.

Santiago Quintero se prépare depuis trois ans à affronter le K2 à partir du 13 juin pour en atteindre le sommet le 31 juillet. Selon l’AFP, l’alpiniste, qui fera l’ascension sans renfort d’oxygène mais avec un accompagnant qui lui sera équipé, se montre confiant : « Je sais que cette année, nous allons réussir. Je sens quelque chose de spécial ».

Une belle leçon de détermination et de jusqu’au-boutisme.

Catégorie de l'article:
Pure TOP
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.