Cinéma : Les studios Miramax vendus à un groupe qatari

Les studios de cinéma Miramax, qui ont produit des centaines de films dont Pulp Fiction ou Chicago, ont été vendus à la société qatarie beIN Media Group, basée à Doha, ont annoncé les deux entreprises mercredi.

beIN, qui gère des chaînes de sport (dont beIN Sports) et de cinéma dans 24 pays du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord, d’Europe et aux États-Unis, a indiqué que Miramax continuerait à fonctionner comme un studio indépendant pour le cinéma et la télévision, sous la houlette de son nouveau propriétaire.

chicago pulp fiction the english patient

«Nous sommes très heureux d’avoir rempli cet objectif clé dans notre stratégie», s’est réjoui Nasser Al-Khelaïfi, PDG de beIN Media Group, et qui est également président du club de football du Paris SG.

Le catalogue des productions Miramax comprend plus de 700 films qui ont remporté un total de 68 Oscars, notamment avec The English Patient, Shakespeare in Love ou No Country for Old Men.

Les studios Miramax ont été fondés en 1979 par les frères Bob et Harvey Weinstein, qui les avaient revendus en 1993 à la Walt Disney Company pour 60 millions de dollars.

Miramax a été racheté pour plus de dix fois cette somme en 2010 par un groupe d’investisseurs menés par le magnat de l’immobilier Ron Tutor, associé à la firme Colony Capital et à Qatar Investment Authority. M. Tutor avait par la suite cédé ses parts aux qataris.

Colony et Qatar Investment Authority cherchaient depuis plus d’un an à revendre Miramax et son catalogue, mais aucun acheteur ne s’était présenté pour le prix d’un milliard de dollars demandé initialement.

Le montant de la transaction annoncée mercredi n’a pas été dévoilé.

En 2016 Miramax a investi ou va investir et coproduire plusieurs séries ou films dont Bad Santa 2, Bridget Jones’s Baby, Southside with You. Les studios ont aussi par exemple produit l’an dernier le film Mr. Holmes.

«Miramax est une entreprise de cinéma et de télévision à succès, qui présente une marque forte et reconnaissable, un catalogue unique et une expertise dans l’industrie qui sera un bon complément pour les plans de beIN Media Group de grandir dans l’industrie du divertissement et le développement de nouveaux contenus», a repris M. Al-Khelaïfi.

 AFP
Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
divertissement · Pure Plaisir
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.