Quels sont les noms de stars les plus dangereux du net ?

Qui sont pour les aimants des programmes malveillants (malwares) sur le net? La firme de sécurité internet McAfee a dévoilé , comme chaque année, sa liste des noms de célébrités les plus dangereux à inscrire dans un moteur de recherche…

Son humour décapant, politiquement incorrect font d’elle l’une des stars de la comédie américaine. Dans un pays où le puritanisme fait souvent la loi, Amy Schumer est un OVNI.  Et son succès fulgurant aussi bien sur scène qu’au cinéma font d’elle une proie privilégiée pour les hackers.

Amy Schumer

Amy Schumer

Selon les experts de la firme, l’humoriste remporte cette année la palme aux Etats-Unis. Son nom est le plus utilisé par les hackers et autres utilisateurs dangereux du net comme appât pour diriger les internautes vers des sites malveillants.

Notons qu’aux Etats-Unis, le détournement des nom des stars est une pratique très courante chez les pirates informatiques. Ce faisant, si vous utilisez le web américain et que vous tapez le nom d’Amy Schumer sur un moteur de recherche, vous avez 16,11% de chances d’atterrir sur un site indésirable.

Le top 10 de stars les plus dangereuses du net comprend notamment Justin Bieber, Carson Daly (populaire animateur télé de la NBC), Will Smith et Rihanna mais aussi Miley Cyrus, Kesha et Selena Gomez.

Et bien évidemment ces résultats sont différents selon les pays. C’est ainsi qu’en Angleterre les hackers préfèrent plutôt le DJ Calvin Harris ou Rita Ora.

Justin Bieber, le plus dangereux en France

En France , Justin Bieber arrive en tête de ce classement.  Le top 10 des personnalités les plus à risque pour les internautes ne contient cette année aucun français. Derrière Justin Bieber, on trouve Will Smith (13.4%), Rihanna (13.3%), Miley Cyrus (12.7%) et Selena Gomez (11.1%), Kesha (11.1%), Drake (10.9%), Katy Perry (10.7%), Justin Timberlake (10.6%) et Jennifer Lopez (10.4%).

La firme analyse la de Justin Bieber par sa récente actualité en France notamment avec les concerts donnés à Bercy et son match de hockey à la patinoire d’Amiens.

L’analyse rappelle notamment qu’il faut être particulièrement prudent face aux mots « torrent », « streaming » et « download » en surfant sur le net.

Le conseil principal demeure : Réfléchissez avant de cliquer!

Catégorie de l'article:
Pure Pépite
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.