L’histoire (pas toute rose) du mythique Cosmopolitan

Sophistiqué et glamour, le Cosmopolitan est l’un des cocktails les plus célèbres de la planète et fait partie intégrante de la pop culture. Malgré ce succès fulgurant, son propre créateur a longtemps eu du mal à l’assumer…

Le Cosmopolitan est un classique incontournable des bars à cocktails dans le monde entier.  Souvent appelé par son nom abrégé « Cosmo », ce breuvage servi dans un verre à martini, se distingue par sa couleur attrayante et sa grande notoriété. Il faut dire que la cultissime « Sex and the city » lui a donné un énorme coup de popularité à partir de 2004 puisqu’il était fréquemment dégusté par les héroïnes de la série.

sex-and-the-city-cosmo

Face à cette grande notoriété, on pourrait croire que le créateur de ce cocktail s’est empressé de se montrer et de crer sur tous les toits qu’il est le père de ce populaire drink. C’est pourtant loin d’être le cas …

La preuve dans le livre de Robert Simonson « A Proper Drink: The Untold Story of How a Band of Bartenders Saved the Civilized Drinking World » . Selon un extrait rapporté par le site Grubstreet, le créateur du Cosmopolitan s’appelle Toby Cecchini et a longtemps voulu rester dans l’ombre.

cosmo-cocktail-2

A l’origine de ce « déni » ? La réaction des barmen. Plusieurs d’entre eux snobaient, en effet, le cocktail car il manquait, selon eux, de complexité et ses ingrédients étaient artificiels : de la vodka aromatisée au citron et du jus de canneberge en bouteille.

Fatigués de servir tout le temps cette même boisson, adulée par les clients des bars, les professionnels des cocktails en ont tout simplement marre. Pour eux, le Cosmo est une mode qui va passer.

Dans cet extrait du livre, Toby Cecchini  se souvient que durant des années, des collègues lui disaient: « C’est toi qui a invité le Cosmopolitan, sale con ».  Certains bars évitaient même d’avoir du jus de canneberges pour ne pas servir du Cosmo. Résultat ? L’homme a eu du mal à assumer ce bébé que les professionnels détestaient et a commencé, lui-même, à le détester.

cosmopolitan-cocktails

La situation commence, cependant, à changer et le cocktail gagne ses lettres de noblesse. Les professionnels commencent même à l’apprécier. Dans ce livre, Toby Cecchini raconte comment est né son cocktail. On apprend ainsi que le Cosmo était à la base « une boisson faite de Vodka, de jus de citron rose et de grenadine que l’on servait dans les bars gay de San Francisco au début des années 80 ».

Inspiré, Toby avait décidé de revisiter ce cocktail en optant pour du jus de citron vert frais et du Cointreau. Il a aussi remplacé la grenadine par du jus de canneberges. Résultat ? « C’est devenu le cocktail du staff » explique-t-il en se souvenant de son étonnement lorsque des clients lui réclamaient cette boisson.

Et c’est ainsi que commença le succès du fameux Cosmo…

Mots clés:
· · · ·
Catégorie de l'article:
Pure Pépite
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.