« Ça suffit le gâchis » : une campagne anti-gaspillage alimentaire

« Réduisons le gaspillage alimentaire », tel est le message véhiculé par le dernier spot posté par  l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Dix millions de tonnes de produits alimentaires, d’une valeur commerciale de 16 milliards d’euros, sont perdues ou gaspillées tous les ans en France, a indiqué jeudi l’Ademe.

Ces volumes représentent un impact carbone de 15,3 millions de tonnes équivalent CO2, soit 3 % des émissions de gaz à effet de serre de la France, ajoute l’Ademe, qui lance une campagne nationale de sensibilisation au gaspillage.

La publication de cette étude intervient alors que le Parlement a voté en février des mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire. « On observe des pertes et gaspillages à chaque étape de la chaîne alimentaire », constate l’agence : au moment de la consommation (33 % du total des pertes et gaspillages) mais aussi de la production (32 %), de la transformation (21 %) et de la distribution (14 %). « L’ensemble du gaspillage et des pertes ne sont donc pas concentrés sur la phase de consommation, contrairement à l’idée largement répandue », souligne l’Ademe.

Les fruits et légumes sont surtout perdus et gaspillés au niveau de la production (produits abîmés, surproduction, exigences du marché). Mais pour les salades, les pertes et gaspillages sont « importants à chaque étape », à cause de leur fragilité et des exigences des distributeurs et des consommateurs. Pour les produits des filières animales, les pertes et gaspillages sont « beaucoup plus faibles que pour les productions végétales », mais « les impacts économiques et carbone sont plus significatifs », indique encore l’Ademe.

D’après Communiqué.

 

 

Catégorie de l'article:
Pure Pépite
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.