Après un Tweet controversé, l’animateur québécois Jeff Fillion est renvoyé

Le controversé animateur de radio Jeff Fillion a été finalement renvoyé pour ses propos tenus sur le suicide du fils adolescent de l’homme d’affaires bien connu Alexandre Taillefer, a fait savoir Bell Média, propriétaire de la station Énergie de Québec.

Dimanche soir, Alexandre Taillefer s’est ouvert publiquement sur le suicide de son fils Thomas, lorsqu’il n’avait que 14 ans, à l’occasion de son passage à l’émission de télévision Tout le monde en parle.

Peu après, M. Fillion a envoyé un message sur son compte Twitter qui a aussitôt semé la controverse, notamment sur les réseaux sociaux. Le message de Jeff Fillion a été effacé depuis. Mais plusieurs médias rapportent qu’il avait écrit: «C’est la faute de Amazon… Alexandre Taillefer s’ouvre avec émotion sur la mort de son fils».

jeff-fillion

L’entreprise Bell Média a fait savoir que M. Fillion a tenu des propos publics offensants qui enfreignent le code de conduite de Bell et ne reflètent pas son engagement envers la communauté. La durée de la suspension n’avait pas été précisée.

M. Taillefer avait également réagi, dans un message Twitter également depuis supprimé: «Je suis profondément offusqué par ce message. Attaquez mes taxis tant que vous voulez. Mais mon fils??? Vous êtes odieux».

Alexandre-Taillefer

L’homme d’affaires Alexandre Taillefer

La station 98,9, pour laquelle M. Fillion anime une émission en après-midi, a fait l’annonce de la suspension de l’animateur sur son compte Twitter, tout comme Bell Média.

Jeff Fillion avait perdu son micro à CHOI-FM en 2005, après avoir reçu son lot de plaintes. Il avait fait l’objet de plusieurs poursuites au civil. Il était revenu en ondes à la radio commerciale en 2014, après une absence de neuf ans.

MAJ

Moins de 24 heures après avoir suspendu Jeff Fillion, Bell Média a finalement renvoyé son animateur vedette de la station Énergie 98,9.

La nouvelle de son congédiement a été annoncée en début d’après-midi mercredi sur le compte Twitter de Bell Média, propriétaire de la station. «Nous annonçons que Jeff Fillion ne travaille plus pour Bell», a-t-on simplement posté.

Le controversé animateur a perdu par la même occasion 100 % Fillion, l’émission de télévision qu’il animait sur TV1, également une propriété du groupe.

Catégorie de l'article:
Pure Pépite
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.