Yahoo!: 500 millions de comptes piratés

500 millions de comptes utilisateurs de Yahoo! ont été piratés fin 2014 par une entité proche d’un Etat. Les données bancaires n’ont apparemment pas été touchées. Si vous n’avez pas changé votre mot de passe depuis deux ans, il est grand temps d’y songer.

Le groupe internet Yahoo! a annoncé jeudi que 500 millions de comptes de ses utilisateurs ont été piratés « fin 2014 ». La société américaine soupçonne une entité probablement liée à un Etat.

Les hackers ont volé des informations personnelles comme des dates de naissance, des adresses électroniques, des numéros de téléphone ou des mots de passe, a indiqué Yahoo! dans un communiqué.

Les données bancaires des utilisateurs n’ont cependant pas été affectées, assure le groupe. Il dit travailler en étroite collaboration avec les autorités américaines compétentes sur ce piratage. « L’enquête n’a trouvé aucun élément qui montre que l’entité en question est actuellement présente dans le système informatique de Yahoo! », poursuit le groupe, qui affirme avoir contacté les utilisateurs concernés.

Le portail américain ne donne pas le nom de l’entité qu’il soupçonne.

Recommandations aux utilisateurs

S’il affirme avoir pris les mesures nécessaires pour sécuriser les comptes piratés, Yahoo! recommande aux utilisateurs n’ayant pas changé leurs mots de passe depuis 2014 de le faire dès que possible ainsi que de procéder à une modification des questions et réponses de sécurité.

Les utilisateurs sont appelés également à examiner de près leurs comptes pour s’assurer qu’il n’y a pas eu d’activité « suspecte ».

Enfin, Yahoo! préconise de ne pas cliquer sur des liens ni de télécharger des pièces jointes venant d’adresses électroniques « suspectes » et d’être vigilants sur toute requête portant sur une demande d’informations personnelles.

Yahoo! rappelle par ailleurs que les intrusions dans les systèmes informatiques des groupes technologiques par des entités sponsorisées par des Etats se sont multipliées récemment.

Yahoo!. Le groupe dit travailler avec les autorités américaines compétentes sur ce piratage.

Source : ATS

Mots clés:
· · · ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.