Violences conjugales : La parité homme-femme est atteinte

Si l’égalité homme-femme est loin d’être encore atteinte dans plusieurs secteurs , elle le serait devenue en matière de violences conjugales. En effet, selon des données rendues publiques par Statistique Canada , les hommes sont tout aussi touchés par ce fléau que les femmes et le nombre de victime masculines est équivalent à celui chez le sexe féminin.

Les résultats de l’Enquête sociale générale (ESG) de 2014 sur la victimisation révèlent que, parmi les 19,2 millions de Canadiens vivant dans les provinces qui avaient un conjoint ou un ex-conjoint (marié ou de fait), environ 4 % (760 000 personnes) ont déclaré avoir été victimes de violence physique ou sexuelle, ou les deux, de la part de leur partenaire au cours des cinq années précédentes. Cette proportion est bien inférieure à celle enregistrée 10 ans plus tôt en 2004 (7 %).

Quelques faits que révèlent l’enquête :

  • La violence conjugale auto-déclarée diminue dans les provinces
  • Plusieurs des victimes affirment avoir subi de la violence conjugale après une rupture
  • Les formes de violence conjugale les plus graves sont plus souvent déclarées par des victimes de sexe féminin
  • Les victimes de violence conjugale déclarent des effets associés au trouble de stress post-traumatique
  • Près de la moitié des victimes de violence conjugale affirment avoir subi des mauvais traitements durant leur enfance
  • La violence conjugale est plus fréquente chez les Autochtones, surtout les femmes

Nous espérons sincèrement que vous ne faites pas partie des victimes mais si vous l’êtes, soyez fort(e)s et surtout n’hésitez pas à déclarer ces violences. Quand on aime quelqu’un , on ne peut pas le/la battre et le/la faire souffrir.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Les commentaires sont fermés pour cet article.