Un soldat israélien soupçonné d’avoir exécuté un assaillant palestinien (vidéo)

L’armée israélienne a arrêté jeudi un soldat soupçonné d’avoir achevé un Palestinien qui avait été blessé en attaquant au couteau des soldats à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée.

Des soldats israéliens sont vus à proximité du corps d'un Palestinien tué après avoir attaqué au couteau des soldats à Hébron, le 24 mars. L'armée israélienne a arrêté un de ses hommes soupçonné d'avoir achevé l'assaillant présumé, alors qu'il était étendu au sol. Photo AP

Des soldats israéliens sont vus à proximité du corps d’un Palestinien à Hébron, le 24 mars.  Photo AP

Les faits documentés par une vidéo mise en ligne et susceptibles d’attiser les tensions semblent être l’un des cas les plus flagrants d’usage excessif de la force par des soldats au cours de la vague de violences commencée depuis bientôt six mois.

Ils ont immédiatement été dénoncés comme une «exécution» par les défenseurs des droits de l’homme et comme un «crime de guerre» par les Palestiniens. Le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon a lui promis «la plus grande sévérité».

La vidéo a été prise quelques instants après une énième attaque au couteau commise, selon l’armée, par deux Palestiniens contre les forces israéliennes à l’entrée de Tel Rumeida, l’un des quartiers les plus tendus entre Palestiniens et colons israéliens dans la ville de Hébron, elle-même une poudrière.

AVERTISSEMENT: ces images peuvent choquer

Les deux Palestiniens sont au sol à un carrefour tandis que les secouristes soignent un soldat blessé, au milieu des ambulances et des soldats.

Le Palestinien au premier plan, semble-t-il agonisant dans son sang, bouge encore faiblement la tête quelques secondes avant l’instant apparemment fatidique.

Un soldat fait quelques pas et le met en joue à environ cinq mètres alors qu’il ne représente plus aucune menace. Une déflagration retentit. Quelques secondes après, le sang s’écoule sous la tête du Palestinien, inerte. Les soldats à proximité se contentent d’un mouvement de recul au son de la détonation.

Les Palestiniens ont été identifiés comme Abdel Fattah al-Sharif, encore vivant au début de la vidéo, et Ramzi al-Qasrawi. Tous deux avaient 21 ans.

L’armée s’est contentée initialement de rapporter la mort de deux Palestiniens abattus après avoir gravement blessé un soldat. Plus tard, elle a annoncé le placement en détention du tireur et l’ouverture d’une enquête.

Elle a assuré que les investigations avaient été lancées avant que la vidéo ne se propage.

AFP

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.