Trump décroche l’investiture pour la Maison-Blanche

Donald Trump a franchi un cap historique jeudi en atteignant la majorité de délégués requise pour l’investiture automatique du parti à la présidentielle de novembre, succédant à Mitt Romney (2012) et John McCain (2008).

Donald Trump a revendiqué avoir «passé la barre» lors d’une conférence de presse à Bismarck, dans le Dakota du Nord, où il devait prononcer un discours sur l’énergie lors d’une conférence sur le pétrole, l’une de ses rares allocutions thématiques, rapporte l’AFP.

«C’est un honneur», a-t-il déclaré. «J’adore voir Hillary et Bernie se taper dessus», a-t-il dit, en ironisant sur sa probable rivale démocrate, qui reste embourbée dans des primaires qui n’en finissent pas.

Sans concurrence depuis 3 semaines, l’homme d’affaires républicain était de facto devenu le candidat officieux du parti pour la Maison-Blanche, mais il n’avait pas encore atteint techniquement le nombre de délégués lui garantissant la victoire.

Trump a désormais dépassé la barre des 1237 délégués, une majorité qu’il était de toute façon assuré d’atteindre le 7 juin, lors de la dernière journée de primaires républicaines dans plusieurs États, dont la Californie.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.