Syrie: violents combats à Alep après une nuit de bombardements

De violents combats avaient lieu jeudi à Alep après une nuit de bombardements sur les quartiers rebelles de cette ville de Syrie devenue un enjeu majeur de la guerre, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Les combats opposent les forces du régime du président Bachar al-Assad à une coalition de rebelles islamistes et de jihadistes dans le quartier de Ramoussa, dans le sud-ouest de la métropole syrienne.

Les quartiers d’Alep tenus par les rebelles ont de leur côté été visés toute la nuit par d’intenses bombardements aériens qui ont soufflé les vitres de nombreux immeubles et déclenché des incendies, a rapporté un correspondant de l’AFP sur place.

Les équipes de la défense civile –les Casques blancs– tentaient d’éteindre ces incendies au milieu d’une pluie d’étincelles tombant des lignes électriques en feu.

Des militants des zones rebelles d’Alep ont accusé le régime du président Assad et la Russie d’avoir utilisé des bombes incendiaires.

Des tirs au mortier venus des zones rebelles de la ville ont par ailleurs touché les quartiers pro-gouvernementaux, a indiqué l’OSDH sans donner de bilan.

Alep, ancienne capitale économique de Syrie, est divisée depuis 2012 entre quartiers tenus par les rebelles opposés au président Assad à l’Est et quartiers soutenant le régime à l’Ouest.

Les intenses raids aériens qui ont frappé les quartiers rebelles mercredi ont tué 12 civils dont deux enfants, selon l’OSDH, une organisation qui dispose d’un vaste réseau de sources dans la Syrie en guerre.

Il s’agit du bilan le plus lourd depuis l’entrée en vigueur le 12 septembre d’une courte trêve négociée sous l’égide de la Russie et des États-Unis, mais qui a volé en éclat au bout d’une semaine.

Depuis la fin de cette trêve lundi, les combats ont repris dans tout le pays.

A l’est de Damas, l’armée syrienne et les rebelles se sont de nouveau affrontés tard mercredi, selon l’OSDH. Un correspondant de l’AFP dans cette zone de la Ghouta orientale a indiqué avoir entendu des frappes aériennes ainsi que des tirs de roquettes.

Des combats ont également lieu dans les provinces centrales de Homs et Hama.

La guerre en Syrie qui a débuté en mars 2011 après la répression dans le sang de manifestations prodémocratie a fait plus de 300.000 morts et poussé des millions de Syriens hors de leurs foyers.

Source : AFP

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.