Souffrante, Hillary Clinton annule des déplacements

Hillary Clinton, malade d’une pneumonie, a annulé lundi un déplacement en Californie, relançant les interrogations sur sa santé à huit semaines de l’élection présidentielle américaine.

À bientôt 69 ans, la candidate démocrate est sous pression pour s’expliquer, notamment sur le fait que son équipe a attendu deux jours avant de révéler, à la suite d’un malaise, qu’elle avait une pneumonie.

Les conséquences de sa maladie sur la suite de la campagne électorale sont encore difficiles à évaluer. Cette affection respiratoire est causée par des bactéries, des virus et plus rarement par des champignons qui attaquent les poumons. Il peut être difficile de la combattre pour les plus de 65 ans.

Son rival républicain Donald Trump a décidé de ne pas commenter publiquement la santé chancelante de Hillary Clinton, lui souhaitant tout de même un prompt rétablissement, lundi. Lui-même peu enclin à dévoiler des informations précises sur sa santé, il pourrait préférer exploiter un dérapage de la candidate lors d’un discours.

Dimanche matin, elle avait quitté précipitamment une cérémonie d’hommage aux victimes du 11-Septembre à New York pour cause de déshydratation et de coup de chaud, selon son médecin.

Un témoin l’a filmée, de dos, perdant l’équilibre et incapable de monter à bord de son véhicule sans l’aide de deux gardes du corps, une vidéo catastrophique pour son image. Quelques heures après, elle est apparue tout sourire, mais avec des lunettes noires, debout et assurant qu’elle se sentait bien.

Après plusieurs heures de silence, son équipe a publié un communiqué du médecin personnel d’Hillary Clinton, Lisa Bardack, déclarant qu’elle était réhydratée, mais que la candidate était traitée par antibiotiques pour une pneumonie. La date de ce diagnostic: vendredi, soit deux jours auparavant.

Avec AFP

 

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.