Panama papers : La « poutinophobie » pointée du doigt par le Kremlin

Le président russe Vladimir Poutine est la «principale cible» des « Panama papers », qui s’attaquent notamment à ses proches, a dénoncé lundi le Kremlin, évoquant une enquête journalistique pleine d’«inventions» et de «falsifications» visant à «déstabiliser» le pays, a rapporté l’afp.

«Poutine, la Russie, notre pays, notre stabilité, les prochaines élections sont la cible principale. Il s’agit de déstabiliser» le pays, a affirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, à des journalistes.

«Nous connaissons bien cette soi-disant communauté journalistique. Il y en a de nombreux parmi eux dont le journalisme n’est pas l’activité principale. Beaucoup sont d’anciens employés du Département d’État, de la CIA, d’autres services secrets», a-t-il affirmé.

Selon les révélations des «Panama papers», des associés du président russe auraient détourné jusqu’à deux milliards de dollars avec l’aide de banques et de sociétés-écrans, obtenant ainsi de l’influence auprès des médias et de l’industrie automobile. Parmi les proches cités par l’enquête, son ami d’enfance Sergueï Roldouguine, dont les sociétés auraient racheté d’immenses pans de l’économie russe.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.