Palmyre : un charnier de 42 personnes exécutées par Daech découvert

L’armée syrienne a annoncé samedi avoir découvert à Palmyre un charnier contenant les cadavres de 42 personnes exécutées par le groupe État islamique (EI) dont le chef «paiera pour ses crimes», ont promis les États-Unis.

Dans la ville de Palmyre, connue pour ses ruines classées au patrimoine mondial de l’Humanité et reprise le 27 mars par le régime du président syrien Bachar al-Assad après avoir été sous le contrôle de l’EI pendant 10 mois, «l’armée a découvert un charnier comprenant les restes humains de 24 civils, dont trois enfants, et de 18 militaires», a affirmé à l’AFP une source militaire syrienne.

D’après cette source et l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), il s’agit de dépouilles d’officiers et de membres de leurs familles exécutés par l’EI après son entrée en mai 2015 dans la ville. Certaines dépouilles ont été identifiées, selon la source qui a précisé que l’armée était à «la recherche d’autres charniers».

«L’EI a exécuté en totalité au moins 280 personnes durant son occupation de Palmyre», a indiqué à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH, rappelant les exécutions qui ont eu lieu dans le théâtre romain de la cité.

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.