Matthew fait 9 morts dans les Caraïbes et menace les États-Unis

L’ouragan Matthew, le plus puissant qu’ont connu les Caraïbes depuis une décennie, progressait mercredi vers les côtes américaines après avoir fait au moins 9 morts lors de son passage destructeur sur Haïti, la République dominicaine et Cuba.

Matthew a été rétrogradé d’un cran à une catégorie 3 (sur une échelle qui en compte 5) mercredi matin par les services de surveillance des ouragans américains (NHC).

Les Bahamas commencent à être battus par des pluies torrentielles, de fortes bourrasques et les côtes devraient voir de brusques montées des eaux, selon le plus récent bulletin du NHC, publié à 9 h GMT.

Bien que moins puissant, l’ouragan continue d’afficher ses vents soutenus de plus de 205 km/h

Aux États unis – où le souvenir du destructeur ouragan Sandy de 2012 est encore dans tous les esprits – les gouverneurs des États méridionaux de la côte Est ont décrété l’état d’urgence et pour certains ordonné l’évacuation des populations côtières.

C’est le cas en Caroline du Sud, où plus d’un million de personnes ont ordre de se réfugier dès mercredi à l’intérieur des terres.

Bilan très provisoire

Matthew a fait au moins 9 morts – 5 en Haïti et 4 en République dominicaine, selon un bilan encore très provisoire.

Une bonne partie des zones frappées de plein fouet en Haïti étaient toujours coupées du monde après l’effondrement d’un pont mardi. Elles ne devraient pas être accessibles avant samedi ou dimanche.

Selon le directeur pour Haïti de l’ONG Heifer International, Les Cayes – troisième ville du pays – est « vraiment très endommagée. La plupart des toits des maisons, des magasins, des stations-service sont tous partis ». Quelque 1800 maisons ont été totalement inondées, selon un bilan partiel.

« Les entreprises près de l’océan ont totalement disparu, emportées », a indiqué à l’AFP Hervil Chérubin, soulignant que des exploitations agricoles (plantain, riz, haricots) « ont disparu » et que des animaux d’élevage étaient morts.

Haïti est le pays de la région le plus vulnérable aux aléas climatiques en raison de l’importante déforestation et de l’érosion des sols.

Le passage de l’ouragan sur la République dominicaine voisine a provoqué la mort de 4 personnes et endommagé près de 200 maisons, ont annoncé les autorités locales.

Matthew a ensuite touché l’est de Cuba avec des vents qui soufflaient toujours à 220 km/h accompagnés de leurs cortèges de pluies battantes et de lames de fond.

Toujours à Cuba, la base militaire de Guantánamo n’abrite plus que le personnel indispensable, après l’évacuation de 700 personnes et leurs animaux de compagnie ce week-end. Les 61 prisonniers du très controversé centre de détention restent sur place, a précisé l’armée, affirmant que les bâtiments étaient prévus pour résister à des tempêtes de cette magnitude.

Ordre d’évacuation

Les autorités de la Floride, qui doit être touchée dans la nuit de jeudi à vendredi selon le dernier bulletin météo, ont entamé les préparatifs et décrété l’état d’urgence.

« Matthew ne va pas rencontrer beaucoup de terre ferme avant d’arriver en Floride. Les habitants de Floride doivent se préparer à un ouragan majeur », a mis en garde Rick Scott, gouverneur de l’État, sur Twitter.

Le président Barack Obama qui devait se rendre en Floride pour participer à une réunion électorale de soutien à Hillary Clinton, qui veut lui succéder à la Maison-Blanche, a annulé son voyage et va en lieu et place visiter l’agence fédérale des situations d’urgence (FEMA).

La gouverneure de Caroline du Sud Nikki Haley a été plus loin en ordonnant l’évacuation dès mercredi des régions côtières de l’État. Cela concerne 1,1 million de personnes.

« Notre but est que vous vous trouviez à au moins 150 kilomètres des côtes », a-t-elle prévenu.

La Caroline du Sud a déjà été frappée par de dramatiques inondations fin 2015 et la gouverneure ne souhaite prendre aucun risque.

Record de longévité

Matthew, qui devrait atteindre les côtes américaines en tant qu’ouragan « majeur », soit au moins catégorie 3 (vents supérieurs à 178 km/h), a déjà établi des records.

Selon l’expert en ouragans dans l’Atlantique Philip Klotzbach, de l’université d’État du Colorado,Matthew détient le record de longévité en catégorie 4-5 dans les Caraïbes. C’est aussi le premier en neuf ans à atteindre la catégorie 5 dans l’Atlantique et le premier catégorie 4 à passer sur Cuba depuis Ike (2008).

Et, selon lui, il est en passe de ravir le record de longévité en « majeur » dans l’Atlantique à Ivan(10 jours, en 2004).

Source : AFP

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.