Libération de trois journalistes espagnols enlevés en Syrie

Trois journalistes espagnols indépendants, enlevés il y a près de dix mois en Syrie, ont été libérés et se trouvent en lieu sûr, ont annoncé samedi soir le gouvernement espagnol et la Fédération des associations de journalistes du pays.

« Il y a quelques heures ont été libérés les journalistes espagnols Jose Manuel Lopez, Angel Sastre et Antonio Pampliega qui avaient été enlevés à Alep, dans le nord de la Syrie, il y a près de dix mois », a indiqué une porte-parole du gouvernement dans un court message.

Les journalistes indépendants Angel Sastre, Antonio Pampliega et Jose Manuel Lopez ont été libérés.

Les journalistes indépendants Angel Sastre, Antonio Pampliega et Jose Manuel Lopez ont été libérés.

« Tous les trois vont bien », a précisé à l’AFP cette porte-parole, selon laquelle la vice-présidente du gouvernement, Soraya Saenz de Santamaria, a pu parler avec eux samedi après-midi.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), les trois reporters avaient été vus pour la dernière fois le 13 juillet 2015 dans le quartier de Maadi (Alep) qui était contrôlé par plusieurs groupes rebelles. Ils circulaient à bord d’une camionnette et avaient été emmenés par un groupe d’hommes.

Quand leur enlèvement avait été rendu public le 21 juillet, leurs familles avaient appelé les médias à faire preuve de « patience » et de « respect ».

La présidente de la Fédération des associations de journalistes en Espagne (FAPE), Elsa Gonzalez, a exprimé samedi « toute sa joie » en annonçant à l’AFP par téléphone : « Ils ont été libérés tous les trois, ils sont en lieu sûr ». Selon Mme Gonzalez, les trois ex-otages devraient arriver dès dimanche près de Madrid, à une heure qui n’a pas été précisée.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.