Les Iraniens privés de pèlerinage à La Mecque, Ryad accusée de «sabotage»

Les Iraniens ne pourront pas accomplir le grand pèlerinage de la Mecque en septembre faute d’accord avec l’Arabie saoudite, un an après le drame ayant coûté la vie à des milliers de pèlerins, a affirmé l’Iran en accusant Ryad de «sabotage».

«Les conditions ne sont pas réunies et il est désormais trop tard» pour que les Iraniens puissent aller à La Mecque, a déclaré jeudi le ministre iranien de la Culture et de la guidance islamique, Ali Janati, cité par l’agence de presse officielle Irna. «Le sabotage vient des Saoudiens», a-t-il affirmé.

Malgré la rupture de leurs relations diplomatiques en janvier, des pourparlers se sont tenus en avril en Arabie saoudite entre Saoudiens et Iraniens pour fixer les conditions de l’organisation du grand pèlerinage après le choc provoqué par la mort de près de 2300 personnes, dont plus de 450 Iraniens dans une gigantesque bousculade lors du hajj de septembre 2015, rappelle l’AFP. Téhéran avait alors dénoncé l’«incompétence» de Ryad.

Environ 500 000 pèlerins iraniens se rendaient chaque année en Arabie saoudite pour le petit pèlerinage. En 2015, quelque 60 000 Iraniens s’étaient rendus à la Mecque pour le grand pèlerinage.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.