Le tireur de l’université UCLA avait une « liste de personnes à tuer »

L’homme qui a tué un professeur à l’université UCLA de Los Angeles avant de se suicider mercredi disposait d’une « liste de personnes à tuer », dont une femme retrouvée morte dans le Minnesota, a indiqué jeudi la police de Los Angeles.

La police a retrouvé cette « liste de personnes à tuer » au domicile du meurtrier, identifié comme étant Mainak Sarkar, 38 ans. Sur la liste figuraient le nom du professeur ainsi que celui de la femme retrouvée morte par balle.

Le tueur est entré mercredi matin dans un petit bureau du bâtiment d’ingénierie du campus de l’University of California in Los Angeles (UCLA) et a tué William Klug, 39 ans, professeur d’ingénierie, avant de retourner l’arme contre lui. C’est un mot retrouvé dans le sac à doc de Mainak Sarkar, demandant que quelqu’un s’occupe de son chat, qui a mené la police vers le domicile du Minnesota, où la liste a été retrouvée, a précisé le chef du LAPD, Charlie Beck.

Le nom d’un autre professeur d’UCLA figurait sur la « kill list », mais il n’a pas été attaqué.

Le décès de la femme retrouvée morte chez elle à Brooklyn Park, dans le Minessota, est antérieur à la fusillade sur le campus californien. Cette femme n’a pas été formellement identifiée, mais des médias locaux ont indiqué qu’il s’agissait de Ashley Hasti, médecin et ancienne petite amie de Mainak Sarkar.

Les enquêteurs supposent que Mainak Sarkar a tué cette femme avant de prendre la route pour Los Angeles, armé de deux pistolets semi-automatiques et de munitions. « Il était évidemment prêt à faire plusieurs victimes avec l’arsenal à sa disposition », a estimé Charlie Beck, précisant que le second professeur sur sa liste ne se trouvait pas sur le campus mercredi matin.

Sources : BFMTV/AFP

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.