Le Dalaï-lama appelle au dialogue avec Daech

Le dalaï-lama prône le dialogue avec le groupe armé État islamique afin de parvenir à mettre un terme à l’effusion de sang en Syrie et en Irak, tout en soulignant que la religion ne peut jamais servir de justification au meurtre.

Le leader spirituel tibétain, s’exprimant à Paris mardi, a soutenu que le dialogue est « la seule voie », mais n’a pas précisé les conditions dans lesquelles il devait se faire ou encore avec qui. Le lauréat du prix Nobel de la paix en 1989 a insisté sur le fait qu’il ne fallait jamais faire d’amalgame entre l’islam et le terrorisme.

« Un vrai pratiquant de l’islam doit respecter les autres vies », a-t-il dit, ajoutant que quelqu’un qui tue au nom de l’islam ou du bouddhisme « n’était plus un musulman ou un bouddhiste ».

Il a exhorté les pays européens à accueillir les réfugiés, comme ceux qui fuient la guerre en Syrie, tout en appelant les gouvernements européens à travailler à mettre un terme au conflit pour que les réfugiés puissent regagner leur pays.

Lhamo Dhondup, de son nom de naissance, a lui-même fui le Tibet et vécu pendant des décennies en Inde, comme réfugié, lui qui est vu par Pékin comme un séparatiste.

En France pour une semaine, le dalaï-lama participera durant son séjour à plusieurs conférences sur des sujets allant de l’environnement, de la spiritualité, à l’éthique laïque ou encore à la préservation de la langue et de la culture tibétaines.

Bien qu’il ne soit plus impliqué en politique, le dalaï-lama a affirmé qu’il serait très content de rencontrer le président français François Hollande. L’Élysée a affirmé qu’aucune rencontre n’était prévue.

La Chine voit d’un très mauvais les leaders qui accordent une audience au dalaï-lama et impose fréquemment des sanctions diplomatiques ou économiques aux pays des dirigeants qui reçoivent le célèbre moine tibétain.

Avec l’Associated Press

Mots clés:
· · ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.