Le compte Twitter du PDG de Niantic, éditeur de Pokémon Go, piraté

La sécurité des comptes reliés aux réseaux sociaux est de plus en plus problématique. Un groupe de hackers , baptisé OurMine, a réussi à pirater les comptes Twitter de John Hanke, CEO de Niantic, société qui a édité et développé le jeu Pokémon Go…

Après Mark Zuckerberg (Facebook), Jack Dorsey (Twitter) , Sundar Pichai (Google) ou Marissa Mayer (Yahoo), le groupe de pirates OurMine vient de s’en prendre à John Hanke, PDG de Niantic et star du moment depuis la sortie de Pokémon GO.

Les pirates ont publié quelques messages sur Twitter pour bien montrer que ce compte avait été compromis, «ne vous inquiétez pas, nous voulons tester votre sécurité ». OurMine a ainsi réussi à s’infiltrer dans le compte de John Hanke et en a profité pour revendiquer un droit à accéder au jeu Pokémon Go au Brésil, en Argentine et au Chili. Ces  pays sont actuellement privés de l’application qui n’est pas encore disponible.

ceo hacke

Forbes a réussi à interroger un des pirates du groupe sur son action. Ce dernier se défend en expliquant, « nous voulons dire à chacun que personne n’est en sécurité ». Il s’offre également le luxe de donner des leçons aux dirigeants de la Silicon Valley : changer de mot de passe toutes les 2 ou 3 semaines et utiliser l’authentification à double facteur.

Notons qu’une attaque a eu lieu mi-juillet qui a perturbé les serveurs de Niantic. Ces perturbations ont eu comme conséquence pour le créateur du jeu de se pencher un peu plus sur son architecture serveur et de recruter un spécialiste en la matière.

Mots clés:
· · · ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.