Le bilan s’alourdit aux îles Fidji balayées par un cyclone

Reuters – Les habitants des îles Fidji ont commencé lundi à nettoyer les dégâts causés par le puissant cyclone qui s’est abattu sur l’archipel de l’océan Pacifique durant le week-end et a fait au moins 21 morts.

Winston, cyclone tropical de catégorie 5 dont les vents ont soufflé jusqu’à 325 km/h, a rasé des villages reculés et coupé les communications. C’est l’un des plus puissants qu’ait connus l’hémisphère Sud.

Outre les 21 morts, quatre personnes sont portées disparues en mer, ont déclaré les services d’urgence, cités par la radio des Fidji.

Avec les récoltes anéanties et l’approvisionnement en eau bloqué, les organisations humanitaires disent craindre une crise sanitaire, notamment dans les zones au-dessous du niveau de la mer où des milliers de Fidjiens vivent dans de fragiles cabanes.

Près de 8.000 personnes s’entassent dans des centres d’évacuation répartis sur l’ensemble de l’archipel. Elles s’y étaient réfugiés en prévision du cyclone qui est arrivé samedi soir.

« Le bilan des morts du cyclone Winston continue de s’alourdir, et des informations parviennent de l’ensemble des Fidji sur des dégâts étendus », a déclaré le chef de la diplomatie néo-zélandaise, Murry McCully.

Un C-130 de l’armée néo-zélandaise devait s’envoler lundi pour Suva, la capitale fidjienne, avec du matériel de secours et une équipe spécialisée dans les situations d’urgence, a annoncé le ministère néo-zélandais des Affaires étrangères.

La majorité des décès — les victimes ont été atteintes par des débris ou bien ont péri noyées — ont été recensés sur la côte ouest.

« Certains villages disent que toutes leurs maisons ont été détruites », a déclaré Jone Tuiipelehaki, du Programme des Nations unies pour le développement. « Cinquante maisons auraient été détruites dans le village de Navaga, à Koro. »

Un couvre-feu de plus de trente-six heures décrété par le gouvernement a été levé lundi matin, ce qui a permis à l’armée d’accentuer ses efforts pour atteindre les parties les plus reculées de l’archipel de près de 900.000 habitants.

Mots clés:
·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Les commentaires sont fermés pour cet article.