La «sextortion», monnaie courante aux États-Unis

La «sextortion», escroquerie visant à faire chanter quelqu’un avec des photos dénudées soit pour les monnayer soit pour en obtenir de plus osées, est une pratique assez répandue aux États-Unis, selon une étude publiée par un groupe de réflexion américain.

La plupart des victimes sont des mineurs, les prédateurs sont presque toujours des hommes poursuivant plusieurs cibles simultanément, et quasiment toutes les victimes adultes sont des femmes, selon les conclusions de l’étude publiée mercredi et rapportée par l’AFP.

sextortion 1

Concrètement, cette menace qui rode dans le cyberespace peut consister à pirater l’ordinateur de quelqu’un pour y dérober une photo ou une vidéo sexy ou à en subtiliser via une webcam, explique l’AFP. Ces images sont ensuite utilisées pour en extirper davantage des victimes, ou autre chose. Les esprits malveillants se servent également des réseaux sociaux pour obtenir des images compromettantes auprès des victimes elles-mêmes, puis les font chanter pour en recevoir d’autres.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.