Kim Kardashian: Ce que l’on sait du braquage à Paris

Le braquage, dont a été victime ce dimanche Kim Kardashian à Paris, est l’un des plus gros vols de bijoux de ces dernières années en France. La star de téléréalité américaine, ligotée pendant l’agression, est profondément « choquée » selon son entourage.

Elle a été entendue par la police judiciaire parisienne avant de s’envoler depuis l’aéroport du Bourget tôt ce lundi matin, ont affirmé des sources proches du dossier.

Que s’est-il passé ?

Les faits se sont déroulés vers 2 h 30 dans la nuit de dimanche à lundi dans une discrète résidence hôtelière de luxe près de la Madeleine et des grands magasins, dans un quartier cossu de la capitale. Cinq « hommes armés et masqués, habillés comme des agents de police » ont d’abord entravé le veilleur de nuit, et deux d’entre eux sont ensuite entrés dans les appartements de la star téléréalité et l’ont tenue en joue. Kim Kardashian a été « ligotée » et « enfermée dans la salle de bain », selon des sources policières. « Elle est vraiment très sonnée, mais, physiquement, elle est indemne », a fait savoir son porte-parole.

Qui étaient les agresseurs ?

Les braqueurs, au nombre de cinq, portaient « des blousons de police », selon une source policière. Seulement deux d’entre eux sont entrés dans la chambre de la star américaine. Au moins un des assaillants était armé. Ils pourraient avoir pris la fuite à vélo puisque des vélos qui se trouvaient dans le hall ont été volés.

Quel préjudice ?

Selon une source judiciaire, le butin est conséquent : il est évalué à une bague d’une valeur de quatre millions d’euros et d’un coffret de bijoux pour un montant de cinq millions, soit près de neuf millions d’euros. « Deux téléphones ont également été dérobés », selon une source policière.

Où en est l’enquête ?

La brigade de répression du banditisme (BRB) a été saisie de l’enquête. La préfecture de police de Paris a assuré que « tout » était « mis en œuvre » pour « interpeller les auteurs » du braquage.

La candidate à la primaire de la droite pour la présidentielle Nathalie Kosciusko-Morizet s’est inquiétée sur Europe 1 pour «  l’image de Paris » et la « contre-pub que ça représente », alors que le tourisme est déjà en berne depuis les attentats de 2015. Elle a évoqué une « urgence générale sur la sécurité à Paris ».

Avec AFP

Mots clés:
· · · · ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.