Inde : La justice va réexaminer la pénalisation de l’homosexualité

Décision très rare, la Cour suprême indienne, sollicitée par des pétitions, accepte de réétudier sa décision de décembre 2013 qui avait repénalisé l’homosexualité dans “la plus grande démocratie du monde”.

“Un pas qui va dans la bonne direction.” C’est ainsi que les associations indiennes de défense des droits des lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT) ont accueilli la décision de la Cour suprême, mardi 2 février, rapporte le site d’information FirstPost : interpellés par plusieurs pétitions, les magistrats de la haute juridiction ont accepté, ce qui est très rare, de réexaminer leur décision de décembre 2013 qui avait conduit à la réintroduction du délit de “pénétration contre nature” dans le code pénal.

Cinq juges vont plancher sur le sujet, celui-ci étant d’une importance capitale par rapport à la Constitution. En 2009,rappelle le site Scroll, la Haute Cour de Delhi avait dépénalisé le sexe “contre nature”, encourageant “des milliers de gens” à révéler leur préférence sexuelle à leur entourage. Depuis le verdict de la Cour suprême, ils sont tous menacés de prison.

“Comme toutes les choses qui ne fonctionnent pas dans l’organisation de l’Etat indien”, souligne DailyO, l’article du code pénal en question “découle du droit britannique” imposé en son temps aux colonies, sans qu’une “réforme substantielle” ne soit survenue depuis. “La Cour suprême a l’occasion de relancer un processus” qui permettrait de réduire les discriminations dans le pays, elle doit absolument revenir sur sa décision, laquelle “ne concerne pas que les droits des homosexuels” mais plus globalement “les valeurs de liberté, d’égalité, de dignité et de pluralisme”, estime The Indian Express.

Source : Courrier International

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Les commentaires sont fermés pour cet article.