Grèce : Une grève générale dégénère en incidents violents

The Associated Press – Une grève générale organisée en Grèce pour dénoncer la réforme des régimes de retraite a donné lieu à des incidents violents jeudi, à Athènes.

Des policiers ont affronté des jeunes qui leur lançaient des pierres et des bombes incendiaires, au moment où des dizaines de milliers de personnes défilaient dans les rues de la capitale.

On ne rapporte pour le moment ni blessures, ni arrestations. Au moins 20 000 partisans d’un syndicat communiste ont manifesté. Ailleurs, environ 10 000 autres personnes — dont un millier d’avocats — se rassemblaient pour une manifestation différente. On constatait une lourde présence policière pour encadrer les grévistes.

Photo The Associated Press

                                                                                   Photo The Associated Press

Des vols ont été annulés; les services de traversiers et de transport en commun ont été paralysés; des écoles, des tribunaux et des pharmacies ont été fermés; et les hôpitaux devaient fonctionner avec des effectifs réduits au maximum.

Les syndicats dénoncent la réforme des régimes de retraite imposée par le troisième plan de sauvetage international accordé à la Grèce. Le gouvernement de gauche veut augmenter les contributions pour éviter de devoir réduire les montants versés, mais plusieurs estiment que certains travailleurs pourraient alors perdre les deux tiers de leurs salaires en contributions et en taxes.

L’opposition à ces réformes provient de tous les secteurs de la société et mobilise aussi bien des fermiers que des chauffeurs de taxi ou encore des ingénieurs, des avocats et des médecins. La grève générale de jeudi est la plus importante depuis que le gouvernement de coalition du premier ministre Alexis Tsipras a été élu il y a environ un an.

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Les commentaires sont fermés pour cet article.