Fusillade au Colorado: le cinéma ne peut être tenu responsable

Le propriétaire d’un cinéma du Colorado n’aurait pas pu empêcher une fusillade qui a tué 12 personnes en 2012, a décidé un jury, jeudi, après que des victimes eurent plaidé qu’un manque de sécurité avait permis au tireur de faire irruption dans la salle.

Les six jurés ont conclu que Cinemark n’était pas responsable de l’attaque, penchant du côté de la troisième chaîne de cinéma en importance aux États-Unis dans une cause civile surveillée de près par les grands joueurs de l’industrie aux États-Unis. Ils ont délibéré pendant environ trois heures, rapporte l’Associated Press.

Plusieurs survivants et familles des victimes avaient poursuivi le cinéma de la banlieue de Denver, affirmant qu’il y avait eu un manque de gardes armés lors de la première du film Batman, souligne l’AP. Il n’y a également pas eu d’alarme silencieuse lorsque James Holmes a fait irruption dans la salle et commencé à tirer.

Ils ont d’ailleurs l’intention de porter leur cause en appel.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.