États-Unis : le Pentagone invite les hackers à venir « pirater » ses réseaux

Guidé par un ministre de la Défense féru de technologies, le Pentagone va organiser un concours de piratage de ses réseaux et a recruté le président d’Alphabet (Google) pour le conseiller en matière d’innovation, a annoncé le ministère américain mercredi.

Le Pentagone propose à des experts du piratage de venir tenter d’entrer dans certains de ses réseaux, pour en détecter les éventuelles failles. «Les participants à ce concours pourraient être récompensés financièrement», a indiqué le ministère américain de la Défense dans un communiqué.

Le président exécutif d'Alphabet (Google), Eric Schmidt

Le président exécutif d’Alphabet (Google), Eric Schmidt. Photo AP

Mais l’opération est réservée à des pirates qui accepteront de se soumettre auparavant à une vérification de sécurité.

Et elle ne concerne pas les réseaux «critiques» en lien avec les opérations militaires, a précisé le Pentagone. Les meilleurs pirates pourraient être récompensés financièrement, a-t-on précisé de même source.

Le département de la Défense a également annoncé mercredi qu’Eric Schmidt, le président exécutif d’Alphabet (Google), allait prendre la direction d’un comité de conseil du Pentagone en matière d’innovation technologique.

Ce comité d’une douzaine de membres devra conseiller le Pentagone sur des domaines «très connus des entreprises de la Silicon Valley», comme «la mise en place rapide de prototypes», le «financement graduel», «les analyses complexes de données», «l’organisation du partage d’informations».

Le ministre américain de la Défense Ashton Carter effectue cette semaine sa troisième visite à la Silicon Valley. Il a souligné à de multiples reprises sa volonté de renforcer les liens du Pentagone avec l’industrie de pointe, pour que l’armée américaine conserve sa suprématie technologique.

AFP

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.