Égypte: le naufrage d’un bateau de migrants fait 29 morts

Au moins 29 personnes sont mortes et 150 ont été secourues mercredi après le naufrage d’un navire de migrants en Méditerranée, près des côtes égyptiennes, point de départ d’un nombre grandissant de personnes qui entreprennent la périlleuse traversée pour l’Europe.

Les opérations de sauvetage se poursuivent pour retrouver d’autres éventuels passagers de cette embarcation de migrants qui s’est échouée près de Rosette, sur la côte nord de l’Égypte, ont indiqué à l’AFP des responsables de la police.

Parmi les victimes figurent des migrants « égyptiens, soudanais, et d’autres nationalités africaines que nous ne pouvons pas encore déterminer », a précisé à l’AFP Adel Khalifa, un responsable du ministère de la Santé.

« Il y a 29 morts et cinq blessés dans le naufrage d’un bateau transportant des migrants illégaux », a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué, précisant que 15 ambulances avaient été envoyées sur les lieux pour la prise en charge des rescapés.

Un premier bilan du ministère faisait état de 10 morts.

Selon le Haut Commissariat de l’ONU aux réfugiés, ils représentent environ 10 % des arrivées en Europe. Ce voyage comporte souvent plusieurs transferts périlleux en pleine mer sur des bateaux en mauvais état.

L’agence européenne de contrôle des frontières Frontex s’était inquiétée en juin du nombre grandissant de migrants qui tentent de rejoindre l’Europe en entamant une traversée « très dangereuse » au départ d’Égypte.

« Cette année, le nombre est d’environ 1000 traversées sur des bateaux de passeurs d’Égypte vers l’Italie », avait affirmé le directeur de Frontex.

Plus de 300 000 migrants et réfugiés ont traversé en 2016 la Méditerranée pour se rendre en Europe, principalement en Italie, selon le HCR.

Ce chiffre est nettement inférieur aux arrivées enregistrées durant les neuf premiers mois de 2015 (520 000), mais il reste supérieur à celles enregistrées sur l’ensemble de l’année 2014 (216 054).

Plus de 10 000 migrants ont perdu la vie en Méditerranée en tentant de rejoindre l’Europe depuis 2014, dont plus de 2800 depuis le début de l’année 2016, a indiqué le HCR début juin.

En juillet, la marine italienne avait annoncé avoir retiré les restes de plus de 450 personnes, mortes en 2015 dans le naufrage d’un petit chalutier renfloué en Méditerranée.

La Libye voisine et ses 1770 km de côtes sont devenus une plaque tournante de l’immigration clandestine en l’absence de contrôle des frontières.

Source : AFP

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.