É-U : l’homme recherché pour les attaques de New York et dans le New Jersey arrêté

Le suspect des attaques à la bombe samedi à Manhattan et dans le New Jersey a été arrêté lundi, selon les médias américains. Il s’agit d’Ahmad Khan Rahami, un Afghan de 28 ans naturalisé américain, résidant à Elizabeth, dans le New Jersey, tout près de New York.

Il a été arrêté dans la ville de Linden, à une quinzaine de kilomètres de d’Elizabeth, après un échange de coups de feu avec la police, selon les chaînes NBC et CNN.

Le jeune Américain était recherché pour l’explosion de Manhattan samedi soir et pour celle de Seaside Park, survenue sur le parcours d’une course à pied samedi dans le New Jersey, a indiqué lundi la police.

L’attaque de Seaside Park, à une centaine de kilomètres d’Elizabeth, a eu lieu samedi matin: une bombe artisanale a explosé sur le parcours d’une course à pied organisée par les US Marines. Elle n’a pas fait de victimes car la course avait été retardée, avait expliqué samedi un porte-parole du procureur local.

Des engins explosifs ont également été retrouvés dimanche soir à Elizabeth, dans l’une des gares qu’empruntent les passagers qui se rendent à l’aéroport.

Le porte-parole de la police de New York, J. Peter Donald, avait tweeté ce matin une photo du suspect, alors que la police d’État du New Jersey (NJSP) avait également envoyé un avis de recherche concernant Ahmad Khan Rahami, accompagné d’un montage photos le montrant sous diverses allures. Le suspect a été arrêté peu après en fin d’avant-midi.

suspect-usa

Le maire de la ville Bill De Blasio, interrogé sur la chaîne CNN, avait prévenu que l’homme pouvait « être armé et dangereux » et avait appelé la population à fournir toute information qui pourrait aider à le retrouver.

Le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo, a déclaré également sur les ondes de CNN, lundi matin, que cette explosion semble avoir une «composante internationale». Le gouverneur avait évoqué la piste terroriste.

Ces nouvelles informations relancent la thèse de l’attentat islamiste et replacent la question de la sécurité au coeur de la campagne pour la présidentielle du 8 novembre, après un week-end qui a vu plusieurs attaques se produire aux États-Unis.

Sources : AFP

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.