Droits des femmes : Des célébrités interpellent les leaders du monde entier

Des célébrités dont Oprah Winfrey, Mary J. Blige, Charlize Theron et Meryl Streep ont signé une lettre ouverte appelant les leaders du monde entier à lutter pour l’égalité entre les hommes et les femmes.

Le document publié dimanche affirme que 62 millions de filles sur la planète n’ont pas accès à l’éducation, 500 millions de femmes sont analphabètes et 155 pays ont encore aujourd’hui des lois qui discriminent les femmes.

Oprah Winfrey fait partie des signataires de la lettre ouverte

La célèbre animatrice-productrice de télé Oprah Winfrey fait partie des signataires de la lettre ouverte

«Nulle part sur Terre les femmes ont autant de possibilités que les hommes. Nulle part. La lutte pour l’égalité des sexes est mondiale», affirme la lettre.

Parmi les signataires figurent également Tina Fey, Robert Redford, Shonda Rhimes, Ashley Judd, Amy Poehler, Colin Farrell, Danai Gurira, Connie Britton, Elton John, Patricia Arquette, Muhammed Ali, Sheryl Sandberg et Sean Parker.

C’est l’organisme Campagne ONE, qui a été fondé par le chanteur irlandais Bono pour lutter contre l’extrême pauvreté et la faim, qui est derrière cette campagne.

La lettre a été publiée quelques jours avant la Journée internationale de la femme, mardi. Elle appelle également les leaders mondiaux à venir en aide aux femmes victimes du sida et de la malnutrition et à donner des moyens aux femmes pour qu’elles puissent s’émanciper économiquement.

Danai Gurira, qui joue un zombie dans la série américaine The Walking Dead sur les ondes d’AMC, se rendra au Capitole de Washington, mardi, pour y rencontrer les membres du Congrès à ce sujet.

L’an dernier, Maryl Streep et les chanteuses Beyoncé et Lady Gaga avaient signé une lettre ouverte affirmant que l’émancipation des femmes était la clé dans la lutte contre les inégalités et la pauvreté dans le monde.

Associated Press

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.