Dilma Rousseff destituée de la présidence du Brésil

Un vote historique a mis fin jeudi à 13 ans de pouvoir de la gauche au Brésil, avec la suspension par le Sénat de la présidente Dilma Rousseff au profit de son vice-président Michel Temer, plongeant le géant d’Amérique du sud dans l’inconnu.

Les sénateurs ont voté à une large majorité de 55 voix (sur 81) l’ouverture formelle d’un procès en destitution de l’impopulaire dirigeante de gauche, accusée de maquillage des comptes publics, au terme d’une session historique entamée mercredi matin, a rapporté l’AFP.

Mme Rousseff, 68 ans, est donc automatiquement écartée de la présidence pendant un délai maximum de 180 jours, dans l’attente du jugement final des sénateurs où un vote des deux tiers (54 sur 81), seuil déjà dépassé jeudi, sera requis pour prononcer la destitution, explique l’agence.

Le nouveau président en exercice, âgé de 75 ans, a annoncé qu’il allait dès jeudi «investir les ministres» de son gouvernement, axé sur le redressement économique.Il s’adressera à la nation dans la journée depuis la présidence, accompagné de son futur ministre des Finances Henrique Mereilles, selon le site d’information UOL.

Mots clés:
·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.