Des propos vulgaires de Donald Trump au coeur d’un scandale

Une vidéo de Donald Trump, datant de 2005, a consterné jusque dans son camp. «Je suis écoeuré par ce que j’ai entendu aujourd’hui», a notamment déclaré Paul Ryan, l’homme fort du Congrès, dans un communiqué cinglant, en l’enjoignant à démontrer «qu’il a plus de respect pour les femmes que cette vidéo ne le suggère».

Et le chef républicain d’annoncer que Donald Trump ne participerait plus à un rassemblement auquel il avait été convié dans son État du Wisconsin samedi –une «désinvitation» proche du camouflet.

À deux jours d’un débat crucial contre Hillary Clinton, Donald Trump a été forcé de présenter vendredi des excuses après la découverte de propos vieux de 11 ans mais particulièrement dégradants sur les femmes, et condamnés immédiatement par des ténors républicains.

«Quand on est une star, elles nous laissent faire. On fait tout ce qu’on veut», dit Donald Trump à un présentateur de télévision, enregistrés à leur insu dans un car avant une émission. Un pouvoir qui inclut, selon le candidat à la Maison-Blanche, la possibilité d’«attraper» les femmes par le sexe, dit-il en employant un terme beaucoup plus cru.

À l’époque, il n’est qu’un homme d’affaires et vedette de télévision à la réputation de coureur de jupons. Il vient d’épouser sa troisième femme, Melania Knauss.

La vidéo a été obtenue et diffusée par le Washington Post et date de 2005. Son authenticité n’a pas été contestée par Donald Trump, qui a présenté immédiatement ses excuses.

«C’était des plaisanteries de vestiaire, une conversation privée il y a des années. Bill Clinton m’a dit des choses bien pires sur des terrains de golf, sans comparaison. Je m’excuse auprès de tous ceux qui sont blessés», a déclaré le candidat.

Dans la vidéo, le magnat raconte aussi à son acolyte une tentative infructueuse de séduire une femme non nommée.

«J’ai essayé mais j’ai échoué, je l’admets», dit Donald Trump. «J’ai essayé de me la faire, elle était mariée», ajoute-t-il, en employant un mot vulgaire pour l’acte sexuel.

La conversation continue, puis les deux hommes semblent apercevoir une actrice qui les attend à l’extérieur. «Il faut que je prenne des Tic-Tac au cas où je l’embrasse», dit Donald Trump. «Je suis automatiquement attiré par les belles… je les embrasse tout de suite, comme un aimant. Je les embrasse, je n’attends même pas».

L’ex-directeur de campagne de Donald Trump, Corey Lewandowski, a pour sa part minimisé les propos du candidat républicain en déclarant : «On n’est pas en train d’élire un catéchiste».

La vidéo arrive opportunément pour le camp démocrate, qui s’est fait une spécialité de diffuser en boucle une compilation de déclarations de Donald Trump parlant des femmes.

«C’est horrible. Nous ne pouvons pas permettre à cet homme de devenir président», a aussitôt réagi Hillary Clinton sur Twitter.

À bientôt quatre semaines de l’élection présidentielle, Donald Trump a un besoin pressant de remonter sa cote auprès des électeurs modérés, des minorités et des femmes.

Avec AFP

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentaires à Des propos vulgaires de Donald Trump au coeur d’un scandale

  • Prince william kabwenz croit que Trump est pervers et aurait peut etre meme connu des viols dans la fougue de son argent.il chosifie les femmes et ne distingue pas les mariees.cest une bete sexuelle qui viole ses femmes.il est dangereux a la presidence.

    Anonyme 07/10/2016 23 h 31 min

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.