Daech diffuse une nouvelle vidéo et pointe les limites des mesures anti-terroristes

Le groupe terroriste Etat islamique (EI) a diffusé jeudi une nouvelle vidéo de propagande sur les attentats de Bruxelles. Cette vidéo qui semble très professionnelle et dure plus de 9 minutes, recèle aussi les éléments habituels employés pour recruter des candidats au djihad.

La vidéo commence avec des déclarations du candidat à l’investiture républicaine à la présidentielle américaine Donald Trump affirmant que Bruxelles était une si belle ville il y a 20 ans mais que c’est désormais « l’horreur ». On entend aussi la voix d’un journaliste disant que de tels attentats constituent la preuve « qu’il y a des limites aux mesures anti-terroristes qu’on peut prendre ».

La vidéo fait aussi la part belle au recrutement de candidats au djihad. Elle ne montre pas de photos des victimes des explosions. La violence est justifiée en qualifiant l’Occident de terre de « croisés » et de « mécréants ». Le message rappelle encore les bombardements de bases de l’EI -« notamment par des avions belges »- et les victimes (femmes, enfants et personnes âgées) qu’ils entraînent.

Sur fond de musique inspirante et d’images de djihadistes en action, des citations sélectives de textes religieux sont proposées. Il y est également fait référence à Mohammed ibn Abdul Wahhab, le fondateur du wahabisme. On y voit aussi deux terroristes belges ayant participé aux attentats de Paris, Brahim Abdeslam, le frère de Salah qui fut arrêté la semaine dernière, et Chakib Akrouh, membres du commando des terrasses. Brahim Abdeslam s’est fait exploser dans la foulée, Chakib Akrouh l’imitant trois jours plus tard alors que la police cernait un appartement de Saint-Denis où il se terrait en compagnie d’Abdelhamid Abaaoud.

Belga

Mots clés:
· ·
Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.