Congo Brazzaville: des milliers d’habitants paniqués fuient les combats

Des combats ont opposé lundi les forces de l’ordre congolaises à des assaillants non identifiés dans des quartiers sud de Brazzaville acquis à l’opposition ayant contesté la réélection annoncée du chef de l’État Denis Sassou Nguesso dès le premier tour de la présidentielle du 20 mars, , a indiqué l’afp.

Le pouvoir congolais a accusé d’anciens miliciens de s’être infiltrés à Brazzaville et d’y avoir attaqué une position militaire ainsi que quatre commissariats, selon un communiqué lu lundi à la télévision publique par le porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla.

Le gouvernement a annoncé avoir lancé des «investigations» sur les combats de la nuit, qu’il relie à la contestation de la récente réélection du président Denis Sassou Nguesso par l’opposition.

En fin de matinée, des milliers d’habitants paniqués fuyaient la zone des combats, qui semblaient avoir cessé, selon des journalistes de l’AFP dans la capitale congolaise.

Catégorie de l'article:
Pure Info
Publié par:

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.